lundi 29 décembre 2008

Mais où était la Peltag ?

Merci aux quelques usagers de la mode qui se sont plaint de l'absence prolongée de la Peltag : dans un souci de transparence, il apparaît aujourd'hui normal qu'elle se justifie de cette pause de plusieurs semaines où les questions look sont restées en suspend et les usagers en détresse.

1. La crise du comité exécutif de la Peltag qui vous a été expliquée ici et qui a été réglée grâce à un mécène souhaitant rester anonyme qui a versé une somme conséquente à la Peltag ce qui devrait lui permettre de maintenir ses activités pour encore quelques saisons.

2. Les activités annexes de la Peltag : très sollicitée pour faire part de ses avis, la Peltag a du se concentrer sur la rédaction de recommandations exclusives, notamment un pseudo manifeste de la Peltag sur la définition des individus sensibles et les taux de récupérabilité de toutes les catégorie d'usagers de la mode telles que définis par Géraldine de Margerie dans son ouvrage Sans titre (titre provisoire) à paraître en octobre 2009 chez Robert Laffont.
D'autre part, certains agents ont été invités à développer des projets plus personnels sans rapport avec la Peltag, notamment une collaboration avec le magazine Antijour qui sortira en 2009 (mois à définir).

3. Enfin, la Peltag a travaillé longuement sur un projet finalement avorté qui aurait pu voir un de ses agents toucher tous les publics via un média de masse animé. Mais finalement non.

Mais la Peltag n'était pas tout à fait absente puisque tous les lundis elle a continué à publier dans Brain un courrier de lecteur. Parmi ces derniers courriers :

Le look NYE ou la mise au ban du chapeau pointu en carton
Le Christmas look ou la mise au ban du bonnet de Père Noël
La toque, mieux que la chapka
Les collants blancs, méga do de l'hiver
Doudoune, bon, ok, mais pas n'importe comment

...

Tous les Courriers du lundi de la Peltag sont consultables d'un simple clique sur le mot Peltag dans le nuage de tags en home de Brain-Magazine (ou ici pour les fainéants). Et les commentaires sont bienvenus.

Avec pour objectif de répondre dans un délai de J + 7 maximum à vos prochaines questions look et d'être toujours plus attentive aux besoins et attentes des usagers de la mode, la Peltag prend de bonnes résolutions pour 2009.

dimanche 28 décembre 2008

Look, incoyables et meveilleuses.

Alors que l'année 2008 se termine sous les plus mauvais auspices financiers, une question look d'un usager va peut-être aider la Peltag à vous apporter une solution pour envisager sereinement la mode en temps de crise.

Les incroyables, les muscadins, les petits-maîtres, les inconcevables. Tel est l'avenir. En plus, c'est des mecs à mèche. Qu'en pense la PELTAG ?

"Présomptueux plus que la jeunesse ne l'est ordinairement ; (...) ayant inventé un jargon presque aussi ridicule que leur immense cravate qui semblait une demi-pièce de mousseline tournée autour d'eux, et par-dessus tout, fats et impertinents. En guerre avec le parti royaliste du club de Clichy, ils prirent un costume qui devait différer de tous points de celui des jeunes aristocrates : un très petit gilet, un habit avec deux grands pans en queue de morue, un pantalon dont j'aurais pu faire une robe, des petites bottes à la Souvarow, une cravate dans laquelle ils étaient enterrés ; ajoutons à cette toilette une petite canne en forme de massue, longue comme la moitié du bras, un lorgnon grand comme une soucoupe, des cheveux frisés en serpenteaux, qui leur cachaient les yeux et la moitié du visage, et vous aurez l'idée d'un incroyable de cette époque."

Cet usager de la mode interroge en fait la Peltag sur la pertinence du retour ou de la recommandation de la mode vestimentaire adoptée par certains jeunes gens fortunés à l'époque du Directoire alors que, au sortir de la Terreur, ils se jetèrent dans tous les plaisirs avec excès et adoptèrent un style excentrique et démesuré, ridicule pour certains, incroyable et merveilleux pour d'autres. En effet, ce sont ces deux derniers adjectifs qui servirent à qualifier cette jeunesse dorée de l'époque : ou plus exactement leur déclinaison sans R, car les 'Incoyables et les Meveilleuses' ne pouvaient souffrir cette lettre qui leur faisait trop penser à la Révolution, la Terreur ou la République (pour plus de détails, lire l'article de Wikipedia sur les Incroyables et les Merveilleuses).




La question de cet usager est loin d'être illégitime puisque ces incroyables et ces merveilleuses, qui ont en quelque sort créé l'esprit club en ouvrant des cercles de nuits fermés, ancêtres de nos boîtes de nuit, et en promouvant les premières it girls (Thérésa Tallien) et it boys (Barras), ne sont pas sans rappeler les fluokids d'une certaine époque, aujourd'hui sortis du fluo mais dont la mission d'animation de la nuit a été reprise par les clubbers lookés-décalés* qui manient avec brio et évidence certains codes incoyables, façon 21e siècle.

Quels sont donc les éléments à garder ou à jeter dans le vestiaire et l'esprit incroyables et merveilleux ?

DO

Les souliers pointus : les bouts pointus reviennent, il va falloir vous y faire. Si les chaussures des incroyables s'inspiraient des poulaines, il faudra compter avec le bout pointu coqué court qui, d'après les prévisions de la Peltag, fera son apparition à la rentrée de septembre 2009.

La disproportion de l'accessoire : maxi noeud dans les cheveux comme sur l'illustration ci-dessus, chapeau à la taille démesurée, on peut reprendre aux merveilleuses leur goût pour les accessoires oversize ; cette tendance n'a rien de nouveau, mais c'est un basique de l'accessoirisation qui marche toujours.

Le collant blanc : oui oui oui. Certes il n'est pas caractéristique des merveilleuses du Directoire mais le blanc et les couleurs chair l'étaient. Evoqué récemment dans ce courrier du lundi de Brain Magazine, le collant blanc est MEGA DO.

Les grandes lunettes : les grandes lunettes étaient un must du vestiaire incroyable, et les usagers de la mode n'ont pas attendu cet avis pour les adopter. Pour varier les plaisirs, passons à la version ronde, métallique, très grande qui changera un peu des montures noires de secrétaire lubrique des années 80. Pour les plus téméraires, tentez le grand monocle, toujours métallique et rond, géant, suspendu par une chaînette.

Le blond : c'était la couleur de cheveux favorite de l'époque. Et comme nous ne sommes pas encore sortis de l'ère blond bébé à la Agyness, il est encore temps de l'adopter.

L'outrance : dans le look, préoccupation constante ; dans la fête, seule activité légitime ; dans la radicalité, attitude complètement assumée.

DON'T

Les oreilles de chien : on appelait ainsi les grandes tresses nouées et pendantes autour des oreilles portées par les hommes à la façon des oreilles des chiens.

La redingote : pièce centrale de la garde-robe incroyable ; sauf cas rares relevant du risque look calculé, elle est prohibée par la Peltag.

La transparence en total look : plébiscitée par les merveilleuses qui y voyaient un signe de libération et une affirmation de leur féminité exposée et retrouvée, les étoffes transparentes étaient très prisées ; aujourd'hui acceptable en touche (et sous certaines conditions car les enjeux de la transparence -quoi porter en dessous- sont difficiles à maîtriser) le total look voile nude est interdit.

La perruque blonde : la couleur oui, le fake, non.

La maladie feinte : les incroyables aimaient se faire passer pour bossu en mettant des redingotes rembourrées ; cette attitude très peu handifriendly est complètement prohibée par la Peltag.

La réaction : les incroyables et les merveilleuses étaient sans aucun doute des maîtres du look qui savaient faire la fête, mais ils n'en restaient pas moins des anti-républicains virulents et oisifs sans aucun second degré. En cela, on pourra volontiers copier leur façon de se vêtir, moins leur façon de penser.

La Peltag prie l'usager de la mode ayant posé cette question de l'excuser pour le délai de son traitement et espère que la réponse sera à la hauteur de ses attentes.


* looké-décalé : une des 35 catégories d'usagers de la mode définie par Géraldine de Margerie dans son ouvrage Sans titre (titre provisoire) à paraître en octobre 2009 chez Robert Laffont, featuring un pseudo manifeste de la Peltag sur la définition des individus sensibles et les taux de récupérabilité de chaque catégorie d'usagers. Disponible dans toutes les bonnes librairies. Le looké décalé, en gros, a une garde-robe qui mélange basiques chics et clin d'œil subtils drôles, cheap de friperie 90's et chic de créateurs 00's.

lundi 3 novembre 2008

Mais où est la Peltag ?

Alors que les questions looks s'entassent sur les bureaux à pois des agents de la Peltag, les usagers s'interrogent, voire s'insurgent. Du simple 'mais où est la Peltag' à 'ma question look sur le style directoire, ça fait genre plus de 3 mois que j'attends la réponse, c'est a-bu-sé', les usagers pointent du doigt l'extrême manque de réactivité de la Peltag depuis quelques semaines, d'autant que les questions look sont souvent urgentes.

Cette situation catastrophique s'explique pourtant : une crise au sein de l'exécutif de la Peltag retarde considérablement le traitement des dossiers. Des rumeurs circulent : les subventions auraient été coupées et les agents seraient en cours de reclassement dans différentes institutions européennes. En effet, les lobbys textiles (dont le soutien financier constitue 45 % du budget saisonnier de la Peltag) auraient décidé de retirer leurs billes à la suite de la publication de l'avis concernant la laine bouillie colorée (DON'T) qui serait manifestement beaucoup plus appréciée que l'on pouvait l'imaginer. Une telle coupe de budget conduirait à une réduction drastique des effectifs et certains agents auraient déjà reçu une nouvelle affectation, notamment dans les sous-directions de la prévision chromatique des ministères nationaux (réputés pour être des services particulièrement anxiogènes), et auraient même décidé de retourner dans le civil.

La Peltag sera-t-elle encore un service public sacrifié ?


mardi 14 octobre 2008

Le DON'T du jour : les talons massacrés

Les chaussures à hauts talons sont un plaisir : même si de nombreux modèles sont complètement DON'T, il en existe une multitude de paires incroyables que l'on chérit comme le plus précieux des trésors de look.

A ce titre, la Peltag s'élève aujourd'hui contre les usagers de la mode qui massacrent leurs talons hauts : se promener dans la rue et tomber sur une jeune femme portant un look tout à fait convenable mais qui marche sur des talons obliques parce qu'elle ne sait pas s'y prendre est malheureusement de plus en plus fréquent.

La réalité est dure mais elle doit être intégrée par tous : si on ne sait pas marcher avec des talons, on s'abstient. Et on s'habitue progressivement en commençant pas un talon large et pas trop haut puis en passant à un talon moyen puis à un talon aiguille si l'on a réussi avec succès les premières étapes. Il faut être capable de marcher avec des talons hauts en se maintenant droite, sans que la cheville ne parte sur les côtés, créant une démarche par ailleurs très moche. Sans mentionner les lordoses, scolioses et autres malformations du dos ainsi assurées.

Certaines en arrivent à un point ou les talons sont tellement déformés que les chaussures ne tiennent même plus droites toutes seules.

Je ne parle même pas des personnes qui ignorent que quand le bout d'un talon est abîmé, il FAUT le porter chez son cordonnier (avec qui on se doit d'être toujours très sympathique car il peut rendre de grands services comme ajouter un trou à sa ceinture gratuitement ou recoudre une petite lanière de sandale pour qu'elle tienne jusqu'à la fin de l'été) afin qu'il soit remplacé : plus de talons nus crissant sur le bitume de la ville, par pitié.

Le talon de travers, c'est pas classe, c'est DON'T.

mercredi 8 octobre 2008

Le DON'T du jour : la laine bouillie colorée

Avec la baisse des températures reviennent sur le devant de la scène les matières chaudes censées nous protéger du froid : parmi celles qui reviennent invariablement tous les hivers, la laine bouillie. Il s'agit, comme son nom l'indique, d'une étoffe dont la fibre de laine a été d'abord filée puis tissée et enfin chauffée, rendant le textile plus dense et plus imperméable.

La laine bouillie est très utilisée pour les accessoires : chapeaux, sacs, broches...sont souvent confectionnés dans cette matière. Qui ne visualise pas une de ses amies un peu baba portant un sac à anses en laine bouillie colorée (voire tye and die ou en dégradé, procédé extrêmement répandu dans le milieu de la laine bouillie), pendant hivernal de la besace en tissu orange, marron et violet, souvent à rayures, achetée sur un marché artisanal ?
Car la laine bouillie peut être tolérée si elle est dans une couleur sombre, comme le noir ou le gris, mais pas dans une version colorée ou pire multicolore qui donnera au look un côté 'je suis une personne gentille qui aime la nature et porte des salopettes' pas du tout recommandé par la Peltag.
Attention, que les choses soient claires : on peut être une personne gentille, aimer la nature, voire porter des salopettes (sous certaines conditions), mais pas l'afficher avec tant de premier degré en portant de la laine bouillie.
La laine bouillie, c'est niais. La laine bouillie, c'est DON'T.


vendredi 12 septembre 2008

La Peltag radiodiffuse

La Peltag, partenaire officielle de la prochaine soirée Mort Aux Jeunes qui aura lieu le samedi 20 septembre 2008 au Point FMR, a été invitée à participer à l'émission de radio Mort Aux jeunes radiodiffuse à écouter sur Radio Campus Paris 93.9 FM à 18h30 ce vendredi !

Si vous avez raté l'émission de la semaine dernière, voici ce que la Peltag conseillait en matière d'accessoire incroyable :




Pour écouter l'intégralité de l'émission, cliquez ici!

Au sommaire de L'EMISSION DE CE SOIR A 18H30 SUR RADIO CAMPUS PARIS 93.9 FM :

*** chronique cinéma : rendez-vous tous dans les salles obscures
*** une interview de Fanklub Dj's en duplex et en différé d'Anvers
*** chronique divination : découvrez l'horoscope des tilleuls !
*** le courrier du cœur en direct de Bruxelles
*** débat Peltag : peut-on être looké ET sexy ?
*** Débat cool 2008 part II : Leguman
*** Question look express de la Peltag : de la nudité en milieu festif

Et plein d'autres trucs très intéressants.

mercredi 10 septembre 2008

Look et porte jarretelles

La Peltag a reçu une question étrange de la part d'un usager de la mode : les porte-jarretelles sont-ils DO si on est un homme, que l'on se les met sur la tête et qu'on y accroche des ballons ?

La Peltag va y apporter une réponse directe : non.



mercredi 3 septembre 2008

La Peltag recommande Mort Aux Jeunes radiodiffuse

Après l'Internet, la radio. La Peltag, partenaire officielle de la soirée Mort Aux Jeunes dont la prochaine édition aura lieu le 20 septembre 2008 au Point FMR de Paris, a été invitée à participer à l'enregistrement de trois émissions de radio, Mort Aux Jeunes Radiodiffuse, que vous pourrez écouter sur Radio Campus Paris 93.9 FM les vendredis 5, 12 et 19 septembre 2008 à 18h30.

Chroniques, musique, interviews, looks, astrologie, littérature, courrier du cœur sont au programme. Quant à la Peltag, elle répondra aux questions des usagers de la mode :

*** le vendredi 5 septembre, une question look express d'Alexandre BN : 'Un accessoire peut-il faire un look ?'
*** le vendredi 12 septembre, une question look express de Julien P. 'Quelle partie du corps faudra-t-il absolument montrer à la Mort Aux Jeunes ?'
Et un grand Débat Peltag chronométré : peut-on être looké et sexy à la fois ?
*** le vendredi 19 septembre, une question look express de Marc Z. 'Dois-je aller chez le coiffeur avant la Mort Aux Jeunes ? '

Et si vous ratez le diffusion car vous êtes trop occupé à shopper votre look pour la prochaine Mort Aux Jeunes, les émissions seront réécoutables sur www.radiocampusparis.org et www.mortauxjeunes.com dès le lendemain de la diffusion.


 

mardi 26 août 2008

Le DON'T du jour : halte aux infractions de saisonnalité

La Peltag est très inquiète : l'écart géant et persistant entre les normales saisonnières climatiques et le temps qui sévit depuis plusieurs semaines conduit les usagers de la mode à faire n'importe quoi : alors que la garde-robe crie "été !", les températures imposent l'inverse.

ATTENTION : il ne fait sans doute que 19 °C mais nous sommes toujours en août. A ce titre, il est totalement prématuré et, plus grave, contraire au principe de saisonnalité de la garde-robe, cher à la Peltag, de porter des vêtements de la garde-robe d'hiver.
On peut se considérer exceptionnellement en mi-saison et adopter blousons et vestes qui vont bien MAIS IL EST ABSOLUMENT DON'T de porter, entre autres, écharpe en laine, manteau d'hiver, poncho en laine (de qui est DON'T même par moins 15°C de toute façon), bottes et capuches fourrées, blouson de ski ou bonnet (liste non exhaustive).

Merci de votre attention.

mercredi 20 août 2008

Le DON'T du jour : un soutien-gorge tiroir de rangement

Un agent de la Peltag en poste à Paris a été profondément choqué hier quand à deux reprises dans la même journée il a vu deux femmes à forte poitrine utiliser leur soutien-gorge comme lieu de rangement de leur baladeur mp3.

La Peltag rappelle donc que le soutien-gorge sert EXCLUSIVEMENT à ranger ses seins, et rien d'autre. Toute autre utilisation du soutien-gorge est DON'T.

Merci pour votre attention.

mardi 19 août 2008

Les Do's and Don'ts de la pose photographique

Alors que la rentrée approche, l'angoisse monte car qui dit rentrée dit photographie de rentrée : en effet, photo de classe, photo d'identité pour le titre de transport ou la carte de cantine, nouvel avatar pour rebooster sa carrière professionnelle ou sa vie amoureuse via les réseaux sociaux sur l'Internet...Les occasions sont nombreuses de montrer sa tête en photo et aussi nombreuses de commettre des impairs en la matière.

La Peltag a donc décidé de prendre ce problème à bras le corps et de vous fournir quelques exemples de DO et DON'T de la pose photographique.

La Peltag souhaite avant tout remercier Crame qui a inspiré l'idée de ce projet (et cette photo de lui, DO personnel validé par la Peltag) et Party Boy qui en a assuré la réalisation lors du vernissage de son exposition à la Galerie Mycroft en juin dernier.

***********

L'hystérie minute : DO

Le sourire intégral façon bec de lièvre : DON'T

La perversité en costume sombre : DO

Les cornes du diable : DON'T

La désarticulation sophistiquée : DO

La vulgarité doigtée : DON'T

Le bag showing satisfait : DO

La tentative de coolitude rock manquée : DON'T

Le right eye lifting instantané: DO

Le breast taking entreprenant: DON'T

La concentration bancale : DO

Merci à Bijou, Anne-Cécile, Guillaume, Vincent, Philippe, Arnaud, Sébastien, Jacques, Benjamin, Valérie, Laurent, Nizar, Olivier, Charles et William d'avoir posé pour la Peltag.

NB : les personnes photographiées ont interprété un DO ou un DON'T et n'ont en aucun cas posé naturellement ; il est important de distinguer la pose de l'individu qui la prend. Ainsi, les individus derrière des DON'T ne sauraient être réprimandés personnellement ni ceux derrière des DO encensés.

dimanche 27 juillet 2008

Absence du bureau jusqu'au 10 août

Chers usagers,
les bureaux de la Peltag sont fermés à compter de ce jour et ce jusq'au 10 août.
Les questions look et autres commentaires laissés entre temps seront traités à partir de cette date.

En attendant, vous pouvez participer au grand débat-Peltag sur les expressions interdites, poser vos questions pour préparer votre look de rentrée ou bien votre look pour la Mort Aux Jeunes du 20 septembre 2008, relire d'anciens avis, voire les commenter ou encore lire ou relire les courriers du lundi de la Peltag de Brain-Magazine dont certains traitent de sujets estivaux brûlants (comme le paréo, la maillot de bain ou les traces de bronzage).

A très bientôt et bonnes vacances à tous,
shiningrubis*** agent de la Peltag.

samedi 26 juillet 2008

Débat-Peltag : les expressions interdites

Afin de préparer son livre blanc de la rentrée sur les DON'T des expressions de la langue française, la Peltag fait encore une fois appel aux usagers de la mode afin que ces derniers se prononcent sur les formulations voire mots qu'il est absolument interdit de prononcer.

Exemple : être croc de quelqu'un ; rapport à ; la miss..

Exprimez-vous dans les commentaires avant la fin du mois d'août afin que la Peltag rédige sa synthèse dans les premiers jours de septembre.

Merci d'avance pour votre participation.

vendredi 25 juillet 2008

La Peltag recommande : Les folles textiles

Envie d'une folle après-midi créative en compagnie de gens cool et bien habillés ?

La Peltag est heureuse de vous recommander un atelier bricolage couture organisé par deux créateurs officiellement soutenus par la Peltag : Midnight Rendez-vous (souvenez-vous des noeuds) et William Geandarme Paris (souvenez-vous du sac à pois).

C'est dimanche 27 juillet, à la Galerie Mycroft dans le 11e arrondissement de Paris, de 15h à 20h.

Apportez votre machine à coudre et/ou vos idées, une bouteille de jus de fruit et un paquet de biscuits ; un agent de la Peltag sera dépêché sur place afin de vous aider dans la conception de vos rêves de mode les plus fous.

Cliquez sur l'image pour la voir en grand :


A demain donc !

jeudi 24 juillet 2008

Résultats du grand débat sur la chaussure d'été pour homme

La Peltag publie aujourd'hui les résultats du grand débat sur la chaussures d'été pour homme qui a suscité une participation - étonnamment - moyennement animée. La Peltag remercie cependant les participants qui ont fait part de leurs remarques souvent très pertinentes et qui ont permis à la Peltag d'y voir plus claire sur leurs attentes et leurs doutes.

Alors que certains usager liront ces ligne depuis la plage et leur lieu de villégiature estivale et certains autres depuis leur bureau, impatients de rejoindre les premiers sur la sable chaud, tous les usagers pourront prendre en considération ces quelques recommandations afin de choisir chez les petits commerçants bretons, basques ou dans les grands magasins parisiens les modèles les plus appropriés à l'été 2008.

>> La spartiate
Bien que la Peltag soit encore plus que dubitative sur ce retour persistant de la chaussure de gladiateur même sur les pieds des filles, il faut avouer qu'elle a pour les pieds masculins un avantage certain : les garçons ayant un choix de sandales terriblement plus restreint que les filles pour lesquels il existe une quasi infinité de possibilités, la spartiate est une bonne solution pour avoir les pieds à l'air dans une chaussure confortable.
Le confort n'étant évidemment pas le seul critère à prendre en considération, la vraie question est de savoir comment porter la spartiate sans devoir subir les remarques "tatanes de jésuite", "gladiator" , "top classe" dont parle un usager.
Tout d'abord, la Peltag recommande d'apporter un soin tout particulier au choix du modèle : en cuir brut marron foncé, noir ou gris (ces deux dernières couleurs étant plus rares mais donc plus originales et moins premier degré, comme ici ce modèle gris pour enfant), la spartiate pour garçon ne doit absolument pas être montante ni comporter de détail trop compliqué. Comme le disait un autre usager, la spartiate doit avoir " des lanières fines et rares : tant qu'à montrer le pied, autant tout montrer, pas juste les orteils et le talon".
D'autre part, la spartiate exclut de fait tout look à tendance hippie (de toute façon peu recommandé par la Peltag) pour éviter l'effet total look, pour le coup assez ridicule. Jouer sur un certain décalage avec l'image de la spartiate en misant par exemple sur un tee-shirt inspiration fluo ou une chemise à motifs incroyables sauvera les usagers de la mode masculins d'une assimiliation (par ailleurs idiote, je vous l'accorde) aux jésuites déjà plusieurs fois cités.

>> la tong en caoutchouc
C'est souvent un incontournable de l'été, et on comprend aisément pourquoi : confortable, pas chère, simple. Pourtant la Peltag a bien du mal à trouver cette solution convaincante : trop commune, souvent mal choisie (ah les havaïanas à semelle fleurie), sans grand intérêt en fait. La Peltag recommande donc aux usagers d'éviter tant que possible cette option.

>> l'espadrille
C'est un DO. Voilà des mois que la Peltag en parle et la recommande (un DO illustré par Mlle Chatchat a même été dessiné à cette occasion). Même si apparemment certains usagers de la mode continuent à se montrer sceptiques, la Peltag persiste et signe : portez des espadrilles ! En modèle uni, voire à motifs (comme celui-ci à pois), mais en évitant les rayures multicolores, trop basques comme le souligne un usager, l'espadrille, chaussure aérée, pas toujours ultra confortable pour les longues marches, certes, deviendra votre meilleure alliée look.

>> la tennis en toile
Encore cet été, la tennis en toile restera aux pieds : pas toujours idéale du point de vue de l'aération, mais avec pour avantages certains sa simplicité qui la font aller avec presque toutes les tenues, son prix, et son confort, la tennis en toile a encore un bel été devant elle.

>> la chaussure bateau
Une vraie polémique est née autour de ce modèle : d'aucuns pensent que ce sont des chaussures de droite, d'autres que ce sont des modèles pas assez déringardisés pour être portés en 2008. Sur une chaussure si peu consensuelle, l'avis de la Peltag revêt une importance encore plus grande : or la Peltag a décidé de recommander la chaussure bateau.
Attention : alors que "en fait il y a un vrai buzz sur la chaussure bateau ; toutes les marques street/cool en sortent, la plupart en toile", la Peltag aurait tendance à recommander plutôt la version classique en cuir mais dans des couleurs moins attendues que le marron (comme en bleu et vert ici). Ce type de modèle avec un look approprié (ie pas un style marina à Saint Tropez) peut être tout à fait intéressant et constitue un risque look calculé que la Peltag ne peut qu'encourager, même si, il y a quelques semaine encore, la Peltag interdisait ce modèle dans un Courrier du lundi de Brain Magazine...

La Peltag espère que ces quelques recommandations vous seront utiles.

mercredi 9 juillet 2008

La Peltag recommande : l'inassouvance du désir ou l'amour qui fait plouf

La Peltag est heureuse d'inviter les usagers de la mode se trouvant à Paris en ce week-end de fête nationale à la soirée Goldrush le samedi 12 juillet à la Flèche d'or.


Guido, ami de longue date de la Peltag, y rassemble plusieurs groupes qu'il affectionne parmi lesquels Guillaume Fédou, Requiem et Comité Central.

Ce dernier, membre des the_bigger_splashes qui organisent la Mort Aux Jeunes, en partenariat officiel avec la Peltag, présentera son concert live (play back orchestra) intitulé L'inassouvance du désir ou l'amour qui fait plouf. Accompagné sur scène de Fakemannequin, Crame, Lzmry, shiningrubis***, Marazm, Catherine Ferroyer-Blanchard et Le Faune, il vous emportera dans un tourbillon de morceaux composés par lui ou emprûntés aux grandes signatures de la chanson française (comme Agathe ou Isabelle Adjani), sur des rythmes allant de l'electro clash ressuscité aux beats priapiques de horny '08 sans oublier l'electrop pop hystérique de Catherine Ferroyer-Blanchard.

Un agent de la Peltag sera sur scène et donnera le meilleur d'elle-même à la place de choriste/miniboumeuse/danseuse/pantin de Comité Central.


A samedi donc !

Look et pilosité

Une fois n'est pas coutume, voici une question d'un usager liée à la tenue et l'hygiène corporelles, et plus précisément à la pilosité :

Chère, très chère PELTAG, j'aimerais connaître vos recommandations concernant la pilosité masculine, et plus particulièrement celle du visage. Barbe, moustache, bouc (...), nudité totale du visage ? Que faire ?

Tout d'abord, un avertissement : il est extrêmement difficile de se prononcer sur la pilosité du visage pour la simple et bonne raison que chaque visage est unique et que la moustache, par exemple, ira parfaitement à un jeune homme et rendra un autre très moche. La Peltag va donc se contenter ici de rappeler quelques DO et DON'T basiques de la pilosité sans particulièrement recommander les DO à certains usagers plutôt qu'à certains autres.

>> le bouc : DON'T
Sur la pointe du menton, en carré autour de la bouche, plus ou moins épais, le bouc est formellement interdit par la Peltag. Voir ici.

>> la moustache : DO/DON'T
Le terme de moustache recouvre des réalités très différentes. La moustache un peu épaisse, revenue à la mode, comme ici, est envisageable, de même que la moustache courte. On sera plus dubitatif devant la moustache à boucle par exemple. Consulter le Moustache Club pour de plus amples informations.

>> la barbe de trois/sept jours : DO
Facile mais efficace, la barbe de trois à sept jours est une forme de pilosité qui va à peu près à tout le monde et qui a, sur beaucoup de visages, la capacité de rendre charmant, voire beau.

>> la barbe longue : DON'T
Ça tient chaud et ça ne va qu'au père Noël. Peut éventuellement convenir pour un look savant fou anecdotique (mais attention, le temps qu'elle pousse, il faut rester enfermé chez soi, ce qui peut être problématique si on n'est pas en vacances ou travailleur à domicile).

>> le collier de barbe : DON'T
L'exemple parle de lui-même.

>> la barbe d'ado clairsemée : DON'T
A 15 ans, elle est souvent inévitable, mais à 30, elle peut devenir franchement gênante, même si l'infantilisation est une tactique souvent pratiquée par les hommes de cet âge (drague, relation de couple, rapport à la mère).

>> l'absence de poils
Autre option facile en apparence mais qui implique un rasage quotidien (qui peut être chronophage voir irritant) car rares sont les hommes à être naturellement glabres à ce niveau. Une peau parfaite ou au moins sans imperfection lourde est nécessaire.

Ce qui est certain, c'est que dans tous les cas, la pilosité du visage doit être soignée (barbe taillée régulièrement, propre) parce que pour le coup un côté crade/grunge à ce niveau n'est ni drôle, ni décalé, ni séduisant.

Quant à la pilosité du reste du corps, deux éléments sont à prendre en considération : l'intérêt relatif d'une épilation par rapport au confort gagné et au temps perdu et savoir si tant d'embarras en vaut la chandelle ; les attentes d'un(e) éventuel(le) partenaire sexuel(le) pour le ou laquelle la pilosité peut être au choix rédhibitoire ou très attractive, selon les endroits du corps où elle est située. Chaque visage est unique et chaque couple l'est aussi, ainsi que le mode de leurs interactions qui seul doit dicter la conduite à adopter en matière de poils.

Précisons pour conclure que pour les femmes, la pilosité du visage (qui existe) doit être combattue, sauf au niveau des sourcils qui, s'ils peuvent être épilés pour éviter l'effet Emmanuel Chain très peu séduisant, doivent rester le plus possible naturels et SURTOUT PAS rasés.

La Peltag espère que ces recommandations répondent à la question de cet usager de la mode.

mardi 8 juillet 2008

Look et Air Max

Alors que la Peltag rendra dans quelques jours les conclusions du grand débat sur la chaussure pour homme d'été, une jeune femme s'interroge sur un modèle qu'elle vient d'acheter et s'en ouvre à la Peltag.

Je viens de littéralement craquer sur une paire de Nike Air Max, mieux vaut tard que jamais... Le problème est le suivant : avec quoi les porter?
Je précise , je suis petite, 1m60 pulpeuse comme diraient certains magazines féminins (ceux qui luttent contre l'anorexie) et typée sri lankaise le tout faisant que mes jolies Air Max me font le plus souvent ressembler à une caille de banlieue (bien que je n'aie absolument rien contre les banlieues et leurs habitants)
Le fait est que ma banlieue à moi c'est plutôt Genève, son lac, ses banques et ses porches Cayenne ( je sais, ça fait pas envie) mais comme pour l'instant je n'ai pas d'émigration prévue je vais devoir faire avec mes Nike et Genève...
C'est à ce moment là que vous rentrez en jeu ....

J'attends vos conseils mais surtout ne me dites pas que les Air Max c'est du passé (mentez moi si il le faut...).

Voilà le modèle en question :

Tout d'abord, pour être tout à fait honnête, lorsque la Peltag a reçu la demande de cette jeune femme, un certain doute l'a saisie car ce modèle de basket peut être à la fois synonyme d'horreur et de bon choix. La Peltag a donc été rassurée de voir qu'il s'agissait ici en l'occurrence d'un bon choix et non d'une horreur.

Commençons donc pas ne pas répondre à la question de cette jeune femme mais par préciser pour les usagers qui souhaitent s'offrir une paire d'Air Max qu'il faut savoir distinguer le bon grain de l'ivraie en la matière : les modèles purement sportifs comme celui-ci, les modèles à motifs grillagés dont la conception dépasse l'entendement comme ici ou ou les modèles où la semelle compensée caractéristique des Aix Max est vraiment trop apparente (ce qui est en général plus lié à des effets de couleurs et de contrastes qu'à la véritable épaisseur de la semelle qui est en général sensiblement la même pour tous les modèles) sont à proscrire. Il vaut mieux privilégier les modèles colorés à la forme la plus basique possible (pas le bout trop pointu ou qui remonte trop) et avec un détail décalé (par rapport à la notion de chaussure de sport), comme dans le modèle choisi ici par l'usager où la bande argentée dénote tout comme le motif ton sur ton du dessus.
En général, un assez bon tri est d'ores et déjà effectué par les boutiques vendant des sneakers destinées aux non sportifs à la recherche de modèles vintage funky et décontractés [voir la liste des magasins en France et ailleurs sur le site sneakers.fr, bonne source pour faire du repérage et suivre l'actualité des nouveaux modèles].

Revenons en donc à la vraie question : avec quoi cette usagère peut-elle porter ses air max ?

>> pas avec un look chic : si le mélange des styles peut être dans certains cas intéressant stylistiquement parlant, mettre une petite robe noire et la panoplie Grâce Kelly avec des baskets n'a rien de très pertinent. A éviter donc. La basket, malgré sa très large diffusion dans la garde-robe non sportive reste malgré tout connotée sport, et ce d'autant plus que même les garçons (qui étaient jusqu'à ces dernières années finalement assez contraints de porter des baskets comme chaussures de tous les jours) ont maintenant à leur disposition toute une panoplie de chaussures de villes - qu'ils sont donc plus enclins à porter - remises au goût du jour notamment depuis le retour du modèle Zizi de Repetto.

>> avec un look nu-rave / fluokids : ces deux tendances de la mode sont en fin de vie, but still. Comment ne pas penser à la Sri Lankaise (justement) M.I.A. et ses tenues caractéristiques de la nu-rave qu'il n'est point besoin de décrire ici encore ; ou les modèles de Nike fluos en toile floquée.

>> pas avec un jean (pour une fille, qu'un jean tombe bien sur une paire de basket et lui fasse une silhouette sexy est une vraie gageure), mais plutôt avec un short ou une jupe mais coupe droite (jupe en jean ou en tout cas en toile un peu épaisse), voire avec une combi short ou une salopette jupe (attention au côté Punky Brewster : évitez les couettes et penser aux vraies bijoux faux bling bling - badge K7 strassé ou bretzel à diamants)

>> pas avec des matières trop légères : la petite robe d'été toute fluide avec des baskets (si jolies soient-elles) qui créent une masse au niveau des pieds, ça n'est pas possible.

La Peltag espère que ces quelques recommandations vous seront utiles et reste à votre disposition pour toute information complémentaire sur un look ad hoc.

Débat-Peltag : la chaussure d'été pour hommes ||| prolongations exceptionnelles

Le débat sur la chaussure d'été pour hommes est exceptionnellement prolongé jusqu'au vendredi 11 juillet minuit. En effet, de nombreux usagers souhaitant participer se sont abstenus pensant le débat définitivement clos le 30 juin. Afin de recueillir le plus d'avis possibles, la Peltag rouvre le débat. Merci pour votre participation !

---------------------------------

La Peltag a déjà émis des recommandations sur la chaussure masculine non sportives ou quelques avis illustrés sur les espadrilles (DO) ou le mocassins (DON'T).

Mais afin d'établir une recommandation complète sur les chaussures d'été pour hommes, la Peltag sollicite l'avis des usagers de la mode : que penser des tennis en toile ? Ne les a-t-on pas déjà trop vues ? Que penser des spartiates pour hommes ? N'est-ce pas, comme pour les filles, le summum des la non-sexiness du look ? Les chaussures bateau sont-elles vraiment si DON'T que ça ? N'existerait-il pas un modèle si drôle qu'il en deviendrait DO ? En matière de tong, existe-t-il une aternative portable à la tong en caoutchouc de plage ?

Merci de bien vouloir laisser en commentaire vos avis éclairés sur la question afin que la Peltag s'en inspire et rédige une synthèse qui servira à tous les usagers pour trouver les modèles parfaits de l'été.

Date limite de dépôt des commentaires : lundi 30 juin 2008 à minuit.

La Peltag vous remercie pour votre collaboration.

lundi 23 juin 2008

La Peltag recommande : Lunettes France

Un usager de la mode nous demandait récemment de faire le point sur les lunettes avant l'été : les lunettes à verres fumés et les surdimensionnées ne sont-elles pas finalement complètement has been ?

Il est vrai que les lunettes sont partout : tellement partout qu'il est légitime de se demander s'il n'est pas has been d'en porter encore des modèles fluos ou surdimensionnés. Plus aucune photo de soirée sans sa dose de lunettes, plus aucune starlette sans sa paire de Wayfarer, plus aucune brocante qui ne soit dévalisée de toute paire vintage en moins de 2h.

Face à ce ras-de-marée, la Peltag ne devrait-elle pas, par le mécanisme bien connu du snobisme qui veut qu'on se détourne d'une mode dès qu'elle est trop répandue, mettre un frein à ce phénomène ?

La réponse est non : ce n'est pas parce que les lunettes sont une tendance lourde qu'elle doit être abandonnée (se reporter à cet article de la Peltag pour se rafraîchir les idées) ; il faut être honnête, ça arrange bien les usagers de la mode d'avoir une possibilité de look à peu de frais (potentiellement, car en la matière on trouve de tous les prix) et comme la Peltag est officiellement contre le vieillissement de la peau, protéger le contour des yeux si fragile du méchant soleil et éviter les rides d'expression liées au plissement de l'aveuglement devient une priorité de santé publique.

Mais attention : faire le kéké avec ses belles lunettes, c'est bien mais vu la situation, ça ne suffit plus pour se constituer un look incroyable. Il en faut plus et il va falloir que les usagers de la mode aillent chercher ailleurs leur accessoire distinctif.

Quoi qu'il en soit, pour tous les usagers qui n'ont pas encore leur paire, la Peltag vous recommande le site de la marque Lunettes France, www.lunettesfrance.com, où vous pourrez vous procurer des modèles vintages tout à fait DO.


Teasing : à la rentrée, retrouvez un article exclusif de la Peltag dans le numéro de Minimum Rock'n'Roll consacré à cet accessoire, avec des illustrations de modèles Lunettes France signées Mllechatchat.

dimanche 22 juin 2008

Recommandations officielles de la Peltag en matière de looks horny

La Peltag remercie chaleureusement les usagers de la mode qui se sont rendus à la release party du nouvel EP de Comité Central, Horny '08 au Café Carmen samedi soir. Les 4 morceaux de cet EP (voir le détail ici) sont maintenant disponibles sur les plateformes de téléchargement légal, comme iTunes , Beatport ou Virginmega.

A l'occasion de cette soirée, la Peltag a distribué un guide de Recommandations officielles de la Peltag en matière de looks horny. Pour tous les usagers qui n'en auraient pas eu ou pour les absents, la Peltag met ce guide à disposition gratuitement. Il vous est possible de consulter ce guide sur place (en cliquant sur les images pour les voir en grand) ou d'en faire une version de poche (en imprimant ces deux images en recto verso puis en pliant en deux) afin d'apporter votre guide partout avec vous.

La Peltag espère que ces recommandations vous seront utiles.

samedi 21 juin 2008

Look et bijoux pour hommes

Aujourd'hui, un usager de la mode interpelle la Peltag sur le thème des bijoux pour les hommes.

Je suis un jeune homme en pleine interrogation sur les accessoires type bagues, bracelets, colliers.
1) Que choisir ?
2) Quelle quantité ?
3) Des matières, des formes à ne pas assortir ?
4) En quelle occasion ?

Il est intéressant que cet usager pose cette question justement maintenant, car très récemment la Peltag a été amenée à féliciter grandement un usager de la mode qui portait à merveille un pendentif en or de la forme d'un bretzel dont les grains de sel de strass apportaient une brillance tout à fait charmante à l'accessoire (par la créatrice Adeline Affre).

En terme de bijoux, les hommes peuvent-ils tout se permettre ? Nous laisserons de côté les garçons qui assument complètement leur côté queer et ne se demandent pas s'il est DO de porter une paire de boucles d'oreilles en forme d'escarpins de Barbie, car nous faisons confiance à ces derniers pour choisir leurs accessoires en fonction de leur look et des circonstances (si la description de cette paire de boucles d'oreilles vous intéresse, adressez-vous à William Geandarme Paris).
La Peltag s'adresse ici aux hommes qui ne portent pas d'attributs plutôt féminins dans une acception commune limite beauf du terme (car il est historiquement très peu pertinent d'attribuer le port des bijoux plutôt aux hommes ou aux femmes, les deux ayant eu leurs lots de parures selon les époques, sans parler de la distinction genrée que cela implique, que la Peltag est loin d'approuver, mais nous y reviendrons).

Donc voici les recommandations de la Peltag en la matière : tout d'abord, sur le choix des pièces, la Peltag déconseille fortement les boucles d'oreilles et les bracelets ; ces messieurs préféreront s'orienter vers les pendentifs (au bout d'une chaîne ou d'un collier simples), les broches (voir à ce propos la recommandation de la Peltag sur les bijoux mignons qui est parfaitement unisexe). Le cas des bagues est épineux : il est possible d'en porter, sous réserve qu'il n'y en ait qu'une seule (pour les deux mains). Quant aux modèles, il en existe une variété telle qu'il serait difficile de lister de manière exhaustive les DO et les DON'T. Les hommes les moins téméraires pourront s'orienter vers les valeurs refuges que sont l'anneau simple (type alliance) ou la chevalière. Oui, la chevalière est recommandée par la Peltag, non comme un bijou de tous les jours mais comme un accessoire de look ++. Que l'on puisse la rattacher à une vraie histoire familiale ou qu'on l'ait trouvée dans une brocante, ses armoiries vieillottes, voire désuètes en font un bijou tout à fait recommandable (à ne pas porter à l'auriculaire, tout de même).

Ensuite, il est préférable, pour un homme comme pour une femme d'ailleurs, de ne pas faire dans la surenchère et de se contenter d'un ou deux (au maximum) bijoux à la fois par tenue, sachant que peu importe l'occasion, l'important est que le bijou s'accorde un minimum avec la tenue.

La Peltag n'a pas vraiment de préférence sur les matières et conseillerait indifféremment l'or, l'argent ou le plastique (notamment pour les pendentifs qui peuvent en cette dernière matière offrir des perspectives infinies d'accessoirisation, comme indiqué par la Peltag dans sa recommandation sur les avalanches de colliers, encore en vigueur à ce jour). En terme de pierres, préférer par snobisme les précieuses aux semi-précieuses et surtout évitez les gemmes de type topaze ou ambre.

Voilà les quelques recommandations que la Peltag pouvait faire en la matière. En cas de doute sur un bijou, merci de contacter votre agent local de liaison.

dimanche 15 juin 2008

La Peltag recommande : Horny '08 de Comité Central

Les usagers de la mode fidèles de ce blog savent déjà que la Peltag est très proche du groupe des the_bigger_splashes (tbs), organisateur des soirées Mort Aux Jeunes (MAJ) dont la Peltag est partenaire officiel.
Comité Central est un membre de ce groupe, dj lors des MAJ et déjà producteur d'une artiste de renom, Catherine Ferroyer-Blanchard (meilleure amie de la Peltag).
Après avoir sorti sa K7 2 titres, Chanson d'amour (toujours en vente sur son site www.catherine-ferroyer-blanchard.com), dans un acte de militantisme pour le retour de ce support, il récidive en sortant la semaine prochaine un vinyle, support d'une reprise d'un tube house des 90's, Horny '08.


(cover de Horny '08, photo de Julien Palast)

Déjà acclamé par la critique, ce nouvel EP de Comité Central comporte, outre le morceau chanté par fakemannequin (autre TBS) de sa voix virile et sensuelle, 3 remix par Scratch Massive, Remote (kill the dj) et Golden Bug (Gomma).

La Peltag recommande officiellement l'écoute de ces morceaux sur le site de Mort Aux Jeunes records et téléchargeables légalement sur toutes les plateformes à partir du 21 juin. Quelques exemplaires du vinyle en série limitée seront en vente sur ce site et lors de la release party de Horny '08 qui aura lieu le samedi 21 juin au Café Carmen.

La Peltag vous invite à vous rendre à cette soirée où un agent sera présent et distribuera des mini-guides Les recommandations officielles de la Peltag en matière de look horny.

En voici le communiqué officiel :

Mort Aux Jeunes records ne lésine pas sur les frais et vous invite à une release party so horny au Café Carmen. Près de Pigalle, venez vous alanguir dans les canapés en velours rouge, sous le regard lubrique des marquises encadrées au teint pâle.
Fakemannequin interprétera le titre dans son plus beau short, Boulez sera joué au piano, les looks les plus horny de la capitale se côtoieront alors que des DJ plus excités les uns que les autres se succéderont aux platines du club et du bar :

Comité Central (Mort Aux Jeunes records)
Remote (Kill the DJ)
Dactylo (Furie)

The Bigger Splashes
Nizar
Bijou
Mary Poppers
Reno
Nicolas Nativel (au piano)

ATTENTION : l'entrée est gratuite mais il faut s'inscrire sur la liste à l'adresse suivante :
http://mortauxjeunes.com/horny/

On récapitule :
Horny '08 release party
Samedi 21 juin à partir de 23h
Café Carmen - 22 rue de Douai - Paris
Métro Pigalle ou Blanche
Infos et inscription liste : www.mortauxjeunes.com/horny

La Peltag vous dit à samedi, donc.

samedi 14 juin 2008

Look et mariage

La question de cet usager parle d'elle-même :

Bonjour, la saison printemps-été est la période traditionnelle des mariages : que porter pendant ces cérémonies qui ne soit pas ringard sans être non plus trop branché, afin d'être l'invité idéal et ne pas compromettre l'harmonie de la fête? Peut-on éviter la veste de costume? Peut-on oser la tennis sans paraître trop casual pour l'occasion? Quid des chaussures vernies blanches ou noires? Doit-on prévoir plusieurs tenues, une pour la cérémonie à l'église, une pour le cocktail et une pour le dîner?

Le look de mariage est en effet un vrai problème.
D'abord parce que la perspective d'aller à un mariage n'est pas toujours réjouissante (pour toutes les raisons de pop psychologie bien connues : pourquoi pas moi ? J'ai 1 chance sur 5 de rencontrer ma future meuf/mec ici ; je serai la/le seul(e) célibataire). En plus parce que c'est souvent le synonyme d'une galère sans nom pour trouver la bonne tenue qu'on finira sans doute par payer très cher pour ne jamais la remettre. Cependant, oui, il existe une alternative à la robe Tara Jarmon à 400€ ou au costume cheap.

Commençons par faire redescendre la pression d'un cran en rappelant qu'un mariage, c'est juste un mariage. Si pour les mariés, c'est censés être un des plus beaux jours de leur vie, pour un usager de la mode invité, c'est juste une fête, par moment guindée (lors de la cérémonie), plus détendue (le cocktail) ou franchement trash (la queuleleu à 4h du mat, c'est une expérience trash, quel que soit le degré d'alcoolémie).
Donc, il ne sert à rien de passer des semaines à élaborer un look parfait façon bon chic bon genre n'y de dépenser un demi mois de salaire pour se vêtir.
On pourrait penser que tout dépend du type de mariage auquel on se rend : modasse au mariage de ses amis modasses, classique au mariage des ses cousins classiques. Tout est faux. Il ne faut pas craindre de rompre l'harmonie de la fête, celle-ci dépend d'éléments bien plus décisifs que les looks des invités.

Il ne faut pas non plus avoir peur de paraître trop casual avec des tennis si celles-ci vont bien avec le reste du look ; il ne faut pas se priver de porter des motifs funky si la silhouette obtenue au final ne ressemble pas à la panoplie intégrale du nu-raver de club ; il ne faut pas s'empêcher de porter des accessoires foufous par crainte de passer pour l'original de la famille. Un mariage, c'est déjà, pour les raisons citées plus haut, une source d'angoisse, il ne faut pas en plus se contraindre sur son look à tel point qu'on oublie de se faire plaisir avec ce que l'on porte.

Attention ! Cela ne signifie pas qu'on peut faire n'importe quoi. Les usagers de la mode ne doivent pas oublier que les flashs vont crépiter, que des milliers de photos plus mal cadrées les unes que les autres vont circuler sur l'Internet et qu'il faut donc rester vigilant. Le look doit être parfait dans son genre.

Donc, afin de remettre un peu de légèreté dans les looks de mariage, la Peltag a une recommandation très simple : le look à moins de 50€.

La règle est la suivante : en utilisant toutes les ressources déjà existantes de sa garde-robe (costume, sac, veste de smoking, chaussures), on va partir à la recherche de pièces pour compléter une silhouette à laquelle on aura préalablement pensé. Comme on a en général connaissance très en amont de la date du mariage, on peut utiliser toutes les sessions shopping non spécifiques à ce mariage pour faire du repérage. Cette règle implique également qu'un seul look sera prévu pour tous les moments du mariage (église, cocktail, dîner).


Exemple silhouette homme :
Un usager de la mode possède déjà un jean slim blanc qu'il voudrait mettre à cette occasion, et des chaussures vernies bleu marine assez classes. Mission : trouver dans une friperie une veste de type blazer assortie aux chaussures (30€) qu'on portera les manches légèrement retroussées. Investir dans un tee-shirt blanc à grand col V (15€) et accessoiriser le tout avec une ceinture funky vintage (5€). Éviter les rayures pour ne pas tomber dans un style marina à Saint-Tropez.


Exemple silhouette femme :
Une jeune femme vient de faire l'acquisition d'une magnifique pochette blanche qu'elle a très envie de mettre et qui va parfaitement avec ses escarpins vintage blancs ouverts à talon. Mission : trouver une robe (l'indispensable des mariages) en friperie dans des tons claires (jaune, pastel, vert d'eau), avec des motifs ou sans, pas trop courte et à la bonne taille (20€). Travailler la coiffure en mettant un accessoire chic dans les cheveux (large serre-tête, joli noeud en satin) pour éviter le chapeau Mamie au prix de Diane (10€). Dépenser les 30€ restant en accessoires, notamment bijoux (sans en faire trop mais en investissant un besoin dans un seul bracelet imposant et beau) et maquillage (le vernis qui va bien, le rouge à lèvres parfaitement assorti).

Que les usagers de la mode comprennent que cette stratégie du détail est la seule qui vaille ; même si elle implique une recherche intense qui peut être chronophage, et même s'il faut s'attendre au regard chargé d'incompréhension - voire d'agressivité - des autres invités (souvent des individus non sensibles de toute façon) qui se diront "Elle/Il aurait pu au moins s'acheter un truc neuf pour l'occasion". Le style est une qualité qui dépasse le prix des vêtements que l'on porte et qui vient de sa propre habilité à créer un look unique, qui conviendra aux circonstances cérémonieuses du jour, sans pour autant enfermer dans le carcan réducteur du tailleur pour tout le monde.

La Peltag reste évidemment disponible pour tous les usagers de la mode invités prochainement à un mariage qui voudraient faire valider leur look par l'agent local.

vendredi 13 juin 2008

Look, short, bermuda et autres pantalons d'été pour hommes

Ça y est ! Les usagers de la mode se mettent en mode été et des nouvelles angoisses de garde-robe viennent les hanter jusque dans leur sommeil. En témoigne cette question d'un usager fort préoccupé par le bermuda :

Chère agent de la Peltag, plusieurs questions tourmentent régulièrement mes nuits ces temps-ci : quelle longueur de jambe porter pour les hommes cet été? Le bermuda, au dessus du genou? Quelles chaussures porter avec un short ou un bermuda? Et quelles chaussettes? Le short va-t-il mieux aux gens petits que le bermuda, ou l'inverse? Un short conduit-il forcément à un look sportif? Le short en jean délavé déchiré, do? Vite, apaisez mes nuits!

Ce déferlement de questions montre bien à quel point l'angoisse vestimentaire prend une place non négligeable dans le stress quotidien de la vie urbaine. Tentons d'apaiser les nuits de cet usager.

Tout d'abord, commençons par établir la classification des éléments de bas de la garde-robe en fonction de leur longueur, en commençant par le plus court (liste non exhaustive) :

- le short : le short est la pièce de bas la plus courte (il va du ras des fesses jusqu'au milieu des cuisses). Il est tout à fait autorisé par la Peltag et est particulièrement intéressant dans la mesure où les styles les plus divers lui conviennent : sportif (comme le short de golf, de tennis voire le short façon gym en synthétique coloré à bandes sous réserve qu'il soit adapté au contexte et ne porte pas de marque ni de logo ; voir la recommandation de la Peltag sur les looks sportifs ici) ; 90's (dans une version en jean neige ou simplement délavé, pas trop moulant, à ne pas porter avec toute la panoplie converse + veste en jeans + coupe mulet mais plutôt avec un simple polo et des tennis sans chaussettes) ; classique (dans une version en toile de couleur limite basique).

- le bermuda : précisons tout d'abord que le bermuda va a priori à toutes les silhouettes sans distinction de taille de l'individu. Le bermuda est plus long que le short est sa longueur varie du dessus au dessous du genou (plus ou moins 10 cm). La Peltag n'a rien contre le port du bermuda mais met en garde les usagers de la mode qui souhaiteraient le porter car il existe un risque certain de tomber dans un look 'skater' peu recommandable. En effet, le bermuda se trouve souvent dans des versions très larges, voire très très larges et avec des matières ou motifs a priori classiques (comme les carreaux) mais historiquement récupérés par le style skater. Ainsi, si le bermuda peut se porter (au dessus ou au dessous du genou, peu importe), il faudra prendre bien garde à choisir la pièce avec soin : large mais sans excès (il ne faut pas pouvoir passer les deux jambes d'un même côté et il ne faut pas qu'il soit slim non plus), d'une coupe plutôt droite, et plutôt unie. Pour le coup les modèles d'inspiration sportive, en matière "technique' sont à éviter, ainsi que les modèles kaki ou à poches multiples qui risqueraient de créer une silhouette Indiana Jones à 20 ans pas très heureuse.

- le corsaire ou pantacourt : il s'agit d'un pantalon dont la longueur s'arrête à mi-mollet. Ce type de pantalon est totalement INTERDIT par la Peltag.

- la pantalon feu-de-plancher : la Peltag s'est déjà prononcée ici sur les directives à respecter pour porter ce type de pantalon qui sera tout à fait approprié pour les nuits d'été plus fraîches ou les jours d'août pluvieux.

- le pantalon : dernier élément de la classification, il est ici simplement mentionné comme tel mais ne fera pas l'objet aujourd'hui d'une recommandation (le sujet serait trop vaste).

Enfin, il semble pertinent de rappeler aux quelques usagers perdus qui auraient pu être tentés par le sarouel que celui-ci fait l'objet d'une interdiction ferme et définitive de la Peltag depuis la publication de ce DON'T il y a quelques semaines.

Terminons sur la question des chaussures : le short se porte plutôt avec des baskets (avec chaussettes) ou des tennis (sans chaussettes) et pour le bermuda, cela sera fonction de son style. La Peltag rappelle qu'un grand DO de la chaussures d'été est l'espadrille (modèle basique fermé comme illustré ici par Mlle Chatchat). Il va falloir partir à la recherche de la paire parfaite car il en existe des modèles à motifs assez fous et complètement recommandés par la Peltag. De plus, l'espadrille s'accommode très bien avec tous les styles de pantalons recommandés et cités ce-dessus. La Peltag va lancer un grand débat sur la chaussure d'été pour hommes qui devraient aider tous les usagers de la mode à trouver la paire qui convient.

Pour savoir choisir ces chaussettes, je vous invite à relire cet avis de la Peltag ainsi que son addendum.

La Peltag espère que ces quelques recommandations vous serons utiles.

vendredi 6 juin 2008

Look et festivals

La période des festivals commence et désormais quasiment tous les week-ends seront ponctués par de plus ou moins grands rassemblements de gens venus célébrer des arts en tous genres.

Du coup, une question se pose évidemment aux usagers de la mode :

Comment s'habiller dans les festivals ?

Il serait trop compliqué et vain d'essayer d'établir un bon look de festival parce qu'ils sont tous différents et essaient d'avoir une identité forte qui les distingue : on ne s'habillera pas pareil à un festival de reggae (?) et à un festival de rock, à un festival des arts de la rue (??) et à un festival de danse contemporaine, à un festival de musique médiévale (???) et à un festival de musiques électroniques.

En revanche, il y a certains principes de base qui sont valables dans tous les cas :

- un festival ayant souvent lieu en extérieur, les usagers subissent les caprices du temps : bien consulter les prévisions météorologiques et prévoir son look en fonction. La pluie étant synonyme de boue, on prendra garde à ne pas choisir des chaussures qui craignent trop (attention au cas des bottes de pluie déjà évoqué dans ce courrier du lundi de Brain Magazine) et on pourra éventuellement prévoir un kway (voir un autre courrier du lundi ici). Ne pas oublier les lunettes de soleil évidemment (et la crème solaire, le cas échéant).

- à part se protéger du soleil ou de la pluie, il faut penser à ses oreilles et prévoir des bouchons d'oreilles pour se protéger les tympans en cas de gros son.

- un festival signifiant souvent 'passer longtemps dans un même endroit à traîner debout près de la baraque à frites ou à pogotiller devant la grande scène' , il est évident qu'une tenue confortable (éviter les talons de 12, qui en plus DÉTESTENT le gazon dans lequel on s'enfonce) est préférable ; de même, prévoir un sac de contenance moyenne (assez grand pour les indispensables - paquet de mouchoir, bouteille d'eau, portable...- mais pas trop grand pour ne pas se ruiner le dos) facile à transporter (pochette au placard, bandoulière bienvenue).

Sortis de ces quelques règles de base, les usagers pourront poser des questions ad hoc pour savoir comment adapter sa tenue au mieux, et certains pourront sans doute s'inspirer des recommandations de la Peltag pour le Festival Doki Doki qui sont pour la plupart toujours en vigueur.

Enfin, si certains usagers de la mode veulent tester leur look de festival dans la catégorie musiques électroniques, un agent de la Peltag tiendra une permanence au stand de Mort Aux Jeunes Records au Village Label du festival Villette Sonique qui aura lieu ce week-end. Entre 15h et 20h30 samedi 7 et dimanche 8 juin vous pourrez lui demander conseil, et profiter de toutes les autres activités prévues par les the bigger splashes (séance de dédicace de Catherine Ferroyer-Blanchard, atelier créatif, cartomancie, prévente exclusive du nouveau maxi de Comité Central, goûter au Banga).

Toutes les informations en cliquant sur le flyer ci-dessous.


La Peltag espère que cette recommandation vous sera utile.

jeudi 5 juin 2008

Look et cravate au féminin

Suite à la publication de la réponse à une question look d'un usager sur le thème de la cravate noire, la Peltag a été interpellée afin d'apporter une précision sur la version féminine de cet accessoire :

Pourriez vous faire un post sur la cravate portée sur une femme ?
Car j'aime beaucoup cet accessoire mais je ne sais pas trop avec quoi l'accorder et j'ai peur de faire un faux pas !
Merci

Commençons par préciser que les recommandations précédentes de la Peltag sont parfaitement unisexes et devrons donc être appliquées par tous les usagers de la mode, sans distinction de genre. Ainsi, si une femme souhaite porter une cravate, elle pourra le faire dans les limites circonscrites par la Peltag et ne risquera pas de faux pas.

En revanche, même s'il est vrai que la frontière masculin/féminin a tendance à se brouiller en matière de mode (question sur laquelle la Peltag est en train de préparer un livre blanc de recommandations), la Peltag comprend que certaines femmes s'interrogent, si ce n'est sur la légitimité du port de la cravate (qui est évidente), au moins sur les conditions du port de la cravate. Une cravate sur une femme, ça n'a aujourd'hui plus rien de subversif, tant et si bien que finalement une cravate sur une femme perd de son intérêt car elle ne la distingue plus ; ça n'a plus rien d'avant-garde ni même de risqué. Porter une cravate pour une femme n'est-il donc pas tellement commun que ça en devient ringard ?

On ne peut pas aller jusque là et c'est pourquoi, si la Peltag n'interdit pas le port de la cravate dans des circonstances équivalentes à celles considérées comme habituelles (et réglementaires) pour un homme - avec un polo, un chemise, un costume - la Peltag recommande à celles qui souhaitent porter cravate de privilégier la combinaison cravate/look chic. Non pas que cette combinaison soit plus inédite, mais elle est indéniablement plus classe et élégante. Le must étant de la porter avec un costume féminin over chic à la Yves Saint Laurent (auquel la Peltag en profite pour rendre un hommage, ses lunettes et ses smokings resteront à jamais des modèles du genre dans nos cœurs pourtant froids d'agents de police), très accessoirisé et glamour sévère, celles qui ne disposent pas d'une telle tenue pourront se contenter d'un look plus traditionnel, basiquement rocker androgyne, à base de slim, chemise, talons et maxi pochette.

La Peltag espère avoir répondu à votre question.

mercredi 4 juin 2008

Look et musique moderne

Adapter son look aux circonstances est une préoccupation récurrente chez les usagers de la mode et la Peltag est régulièrement sollicitée pour les conseiller afin de savoir quelle tenue porter en telle ou telle occasion. Ainsi, cette missive nous est parvenue :

Me rendant vendredi soir prochain à un concert de musique moderne et contemporaine (où seront aussi bien joués Malher que Schoenberg) à la Salle Pleyel, je me retrouve à m'interroger sur la manière dont je devrai m'y vêtir :
1/ dois-je m'y rendre habillé comme on peut imaginer que les lieux l'exigent (c'est-à-dire, en gros, black tie)

2/ dois-je m'y rendre habillé de la manière naturellement appropriée que j'ignore et qui ne correspond pas au point 1
3/ dois-je m'y rendre habillé de manière décalée, lookée (fluokid, clochard pointu, guerristyle...)


Voici les réponses de la Peltag :

1/ en 2008, se rendre à un concert de musique même sérieuse comme la musique classique, n'exige pas de tenue de type black tie ni de robe du soir. Cela n'empêche évidemment pas les usagers de la mode qui le souhaitent de faire preuve d'une élégance encore plus grande dans ce genre d'occasion mais il n'est quasiment pas d'exigence imposée ni par le lieu ni par la Peltag. Quasiment, car une tenue de plage ou une tenue de sport sont évidemment exclus.

2/ il n'est donc pas non plus de tenue naturellement appropriée qui conviendrait mieux qu'une autre. Pour peu que les réglementations générales de la Peltag soient respectées, les usagers de la mode ont un large choix de styles de tenue à leur disposition qui conviendraient très bien. Toutefois, il faut s'attendre à ce que les autre spectateurs, qui ne seront sans doute pour la plupart pas des individus sensibles, soient quant à eux si ce n'est tirés à quatre épingles au moins généralement habillés de manière classique et 'élégante' (pour eux).

3/ quant à la recommandation personnalisée que cet usager attend, la Peltag aurait tendance à conseiller ce qui suit : jouer sur le décalage entre son propre look et celui des autres reste une posture valorisante (et d'autant plus intéressante que d'autres individus sensibles pourront potentiellement être présents et constater ce décalage) et la Peltag encourage donc cet usager à miser sur cette carte (qui d'une manière générale est assez efficace et peut être appliquée à d'autres types de circonstances). La question est maintenant de savoir s'il est pertinent ou non de faire un clin d'oeil au MC de la soirée (dont on sait qu'il s'agit de P. Boulez) un arborant un look sériel (traduire à motifs géométriques) ou aléatoire (traduire n'importe quoi, mais c'est sans doute trop subtile). La Peltag pense que oui et pencherait à première vue pour un look qui s'inspirerait des représentations graphiques de la musique de Boulez (même si les œuvres jouées ne seront pas les siennes) en grand (sur un sweat), en moyen (sur une cravate) ou en petit (sur un badge). Le must aurait évidemment été, si le temps n'avait pas été si compté, de tricoter un pull léger (nous sommes le 4 juin) intégrant à la maille un motif de partition originale d'une œuvre. En l'espèce, la Peltag recommande donc la combinaison d'une bichromie très graphique (noire et blanc, comme les touches du piano) avec des motifs très géométriques.

La Peltag espère avoir répondu clairement à la question posée.