lundi 3 novembre 2008

Mais où est la Peltag ?

Alors que les questions looks s'entassent sur les bureaux à pois des agents de la Peltag, les usagers s'interrogent, voire s'insurgent. Du simple 'mais où est la Peltag' à 'ma question look sur le style directoire, ça fait genre plus de 3 mois que j'attends la réponse, c'est a-bu-sé', les usagers pointent du doigt l'extrême manque de réactivité de la Peltag depuis quelques semaines, d'autant que les questions look sont souvent urgentes.

Cette situation catastrophique s'explique pourtant : une crise au sein de l'exécutif de la Peltag retarde considérablement le traitement des dossiers. Des rumeurs circulent : les subventions auraient été coupées et les agents seraient en cours de reclassement dans différentes institutions européennes. En effet, les lobbys textiles (dont le soutien financier constitue 45 % du budget saisonnier de la Peltag) auraient décidé de retirer leurs billes à la suite de la publication de l'avis concernant la laine bouillie colorée (DON'T) qui serait manifestement beaucoup plus appréciée que l'on pouvait l'imaginer. Une telle coupe de budget conduirait à une réduction drastique des effectifs et certains agents auraient déjà reçu une nouvelle affectation, notamment dans les sous-directions de la prévision chromatique des ministères nationaux (réputés pour être des services particulièrement anxiogènes), et auraient même décidé de retourner dans le civil.

La Peltag sera-t-elle encore un service public sacrifié ?


2 commentaires:

mesventesvintages a dit…

Moi je dis non!

Tieri a dit…

Mais, où est la Peltag ?