mardi 4 mars 2008

La Pelatg recommande : le festival Dokidoki

Interrogée par un usager de la mode soucieux d'adopter un look cohérent lors du Festival Dokidoki, la Peltag répond et en profite pour vous recommander d'aller à cette série de concert jeudi 6, mardi 7 et mercredi 8 mars 2008 (bon before avant de venir à la Mort Aux Jeunes samedi à minuit !). Cliquez sur l'image pour toutes les informations.


Chère Peltag, je souhaite participer au festival dokidoki. Ces filles sont formidables, elles adorent les imprimés à fleurs, le pop pas si pop, les couleurs vives et le Japon. Je ne peux tout de même pas m' habiller en rose pour un concert de Kap Bambino, ni décemment porter les mêmes vêtements pour voir A Class ( style preppy assuré) ou Felix Kubin (costard feu de plancher ! ) ! Auriez-vous donc une recommandation ?

Cher usager de la mode,
en effet, je comprends votre interrogation et la trouve d'autant plus légitime que face à un festival qui se veut pointu musicalement dans une ambiance arty mais décontracté, on ne peut décemment pas négliger son look (sans compter le fait qu'on peut aussi tomber sur plein de gens qu'on connaît / un amoureux potentiel / un face hunter en recherche de looks à photographier).

Et même si quelles que soient les circonstances (sauf certaines atténuantes), il faut avoir un look irréprochable, là, si je comprends bien, vous aimeriez avoir un look cohérent. Je précise que la Peltag n'impose pas la cohérence du look avec le lieu pourvu que le look soit validé, mais qu'elle recommande fortement aux plus perfectionnistes de s'y intéresser.

Voici donc les recommandations de la Peltag pour un look cohérent pendant le festival Dokidoki.

Jeudi 6 mars :
classy trash pour KAP BAMBINO / A*CLASS / WHITE TAHINA + DJ WET + LA CHATTE (Dj set)

Il n'est pas nécessaire d'être médium pour prévoir que ce jeudi soir, il y aura beaucoup de sauts et de transpiration. On fait confiance à Kap Bambino pour faire bouger les usagers de la mode dans des mouvements saccadés, limite hystériques. La Peltag recommande donc en premier lieu de privilégier les vêtements si ce n'est confortables, au moins pas trop risqués (comme les tops qui interdisent de porter soutien-gorge), les chaussures qui font très mal au pieds, les vêtements en synthétiques qui font des grosses auréoles de transpiration (qui sont de toute façon à éviter, par ailleurs), les sacs pochettes magnifiques mais peu pratiques à porter quand on pogote.
Si la traditionnelle silhouette slim/gilet/tee-shirt incroyable/chaussures vernies sera tout à fait efficace ce soir-là, il serait de bon ton d'essayer de la rehausser un peu par des accessoires inattendues et colorés : les lunettes, évidemment ça marche toujours (même si ce n'est plus franchement très original), une chemise ou un chemisier à motifs floraux ou madras de couleur flashy peut subtilement remplacer le tee-shirt incroyable (et cligne de l'oeil à Dokidoki qui les affectionne tant), et une attention toute particulière peut être apportée au maquillage dont l'excentricité maîtrisée finira de construire un look trash but class.


Vendredi 7 mars :
funky Japan pour TUJIKO NORIKO / DON NINO / KUMISOLO / CHRIS CLUB + PASCUALINO (Dj set) + DOKI DJS

Vendredi soir, la cohérence du look pourrait bien passer par une évocation subtile et un peu décalée du Japon de Kumisolo. Sans tomber dans les clichés de la robe d'inspiration geisha, certaines lignes directrices peuvent conduire la construction d'un look 'funky Japan' : soit vous choisissez l'option d'une silhouette assez minimaliste, contrebalancée par une grande originalité des coupes, des couleurs vivent qui habillent des motifs géométriques, et des détails excentriques (une belle robe boule rose framboise avec des chaussures à plateaux à semelle en plastique transparent ; un gilet fin à empiècements compliqués sur une chemise un peu fluo) soit vous choisissez l'option Harajuku où le mismatching des éléments du look est la règle et forme un grand n'importe quoi de motifs/couleurs/matières/volumes (attention, car ces looks risqués frôlent souvent le don't et ne laissent pas la moindre place à l'erreur, d'autant qu'ils jouent sur une limite difficile entre look et déguisement).

Samedi 8 mars :
austérité électronique pour FELIX KUBIN / LOKAI / ANTILLES / B.I.A.S+ "CTRY" un film d'ANNE LAPLANTINE+ GEORG ODIJK (Dj set) + DOKI DJS

Un certain retour au calme, en tout cas vestimentaire, viendra clôturer le festival samedi soir, sous le regard d'un Félix Kubin aujourd'hui porte drapeau d'un look d'une certaine austérité électronique, sans doute inspiré de la mode 'Allemagne de l'est' dans ce qu'elle a de moins 90s. La Peltag recommande donc ce soir là de se la jouer constructiviste, en privilégiant les lignes assez rigides et les couleurs sombres : un pantalon feu-de-plancher sera en effet plus qu'approprié, ou une jupe coupe droite façon secrétaire psycho-rigide à lunettes (de vue) à grandes montures. 'Tiré à quatre épingles' pourrait être la guideline de votre look : la coupe de cheveux sera d'ailleurs un élément phare à peaufiner avec soin, et pourquoi pas l'occasion d'un détour chez votre coiffeur samedi après-midi pour un réglage de frange coupée au cordeau ou la construction d'une coupe boule irréprochable (pour fille comme pour garçon). La principale excentricité autorisée consistera à tenter de jouer avec la lumière en arborant des détails métallisés brillants (comme des boucles d'oreilles imposantes ou un sac pochette, pour le coup tout à fait pratique ce soir là) ou des accessoires à la limite du gadget lumineux Casio (comme les montres qui font des signes lumineux quand elles donnent l'heure).

D'autres informations bientôt sur le blog du festival au nom bien choisie : www.dokidress.blogspot.com

1 commentaire:

thomas a dit…

Kumisolo est une artiste incroyable.

Elle possède un véritable univers, original et très sympathique.

Ses morceaux sont très intéressants, j’espère qu’elle va gagner en reconnaissance car elle le mérite.

En plus j’ai découvert qu’on pouvait coproduire le projet de Kumisolo sur le site kisskissbankbank
Si comme moi au début vous êtes sceptique, regardez la vidéo dans laquelle Kumisolo expose son projet.

A ++