mercredi 26 mars 2008

Look et animalerie

Les animaux sont les amis des usagers de la mode. Pourtant les usagers de la mode ne savent pas toujours comment se comporter face à ces mêmes animaux quand il s'agit de les intégrer à leur quotidien, leur look. En témoigne cette question de Simone :

Marc Jacobs semble être pris d'une frénésie animalière: broches souris, tour de cou cygnes, et même ballerines souris. Est-ce décemment portable, et avec quoi?

En d'autres termes, la question est de savoir quelle est la place de l'animal dans une garde-robe.

Commençons d'abord par évacuer une question, celle des imprimés animaliers déjà traitée par la Peltag dans ce courrier du lundi de Brain Magazine où vous trouverez toutes les informations utiles pour savoir comment jouer des ces imprimés.
Une fois cette précision apportée, il reste à voir ce qu'il faut penser des animaux dans le look sous deux formes principales : représentés sur des vêtements ou incarnant un vêtement ou plus souvent un accessoire (les ballerines souris par exemple).

Représentés sur des vêtements les animaux sont plutôt DO surtout s'ils sont réalistes et mignons. On connaît en effet depuis quelques temps une vague dite 'mignonne' caractérisée notamment par le retour de tee-shirt a priori ringards mais en fait parfaitement recommandés : chevaux courant sur une plage, chaton sortant d'un chapeau, bébé tigre au regard attendrissant.
Il ne s'agit nullement de représentations d'animaux stylisés (même si ces derniers peuvent être acceptés dans certains cas) ni d'animaux enfantins.
Il est vrai également qu'outre le tee-shirt ou le sweat, il n'est pas facile de réussir à placer un animal sur un vêtement (DON'T sur une jupe ou un pantalon).

En ce qui concerne les animaux qui incarnent des vêtements ou accessoires, il existe d'importantes variations : du costume intégrale (à la limite du déguisement selon les circonstances, à vérifier ici) porté par Comité Central ou Marc Jacobs (toujours lui) à l'accessoire discret telle la broche souris évoquée par Simone. Bien que les premiers ne soient pas interdits par la Peltag, ce sont plutôt les accessoires qui sont à privilégier. Quelques règles doivent néanmoins être respectées : se cantonner à un type d'accessoire par tenue (ne pas mettre les ballerines souris et la broche le même jour) mais multiplier les accessoires du même type dans une même tenue si possible (une broche souris avec une broche hibou sur un magnifique pull uni de couleur un peu flashy, c'est magnifique) ; éviter les parures complètes quand on parle de bijoux (un pendentif - ou plusieurs pendentifs en une avalanche de colliers hyper DO - oui, mais pas avec les boucles d'oreilles et le bracelet assortis) ; pour les bijoux, on privilégie le clinquant, quitte à aller vers le cheap à fond pour désamorcer le côté beauf que peuvent avoir les animaux ; pour les autres pièces en revanche, on mise sur la qualité (un mini sac en paille en forme de tête de cochon n'est pas très DO et les imitations de ballerines souris Marc Jacobs ne sont pas toutes superbes).

Pour terminer, rappelons qu'il est possible de classer les animaux du plus DO vers le plus DON'T (liste non exhaustive) : hibou, husky, cheval, licorne, biche, cerf, bébé tigre, chat, chien, girafe, vache.
On peut noter également que d'une manière générale les animaux des forêts ont plus la côte que les animaux de la savane ; la Peltag plaide d'ailleurs pour une réhabilitation de ces derniers et incite les usagers de la mode à tout miser sur le lion et sa crinière ou le guépard rapide comme l'éclair.

La Peltag espère avoir répondu à votre question et invite tous les usagers de la mode à se prononcer sur leur animal favori afin d'animer le débat sur cette question.

11 commentaires:

PatCo a dit…

Comme toute démarche religieuse, la mode n'a de justification qu'en elle-même. Personne n'a jamais fourni une réponse valable au "pourquoi?" du "mignon".

Est-ce que la PELTAG pourrait en dire un peu plus: d'où ça vient, pourquoi c'est devenu "do" tout en restant à la fois moche, puéril et beauf, quelle est la date limite de fraîcheur du "mignon"?

mlle chat-chat a dit…

je me prononce donc sur mon animal favoris, que je possédais autrefois en lampe de chevet: le koala.
je milite d'ailleur pour un retour du koala comme motif kitsch d'intérieur Et en print sur tee-shirt vintage

Côme a dit…

Je proposerais une liste à la hiérarchie alternative :
bébé chat, chat, cheval, bébé chien, chien, biche, daim, flamand rose, lapin angora, bébé tige, marte, perroquet, bébé phoque, orque, ours blanc.

tieri a dit…

Et un tee-shirt Vierge Marie ou Jésus tout puissant accueillant à bras ouvert, on a le droit ?

Avec quelques récents exemples de censure sur l'utilisation des icônes dans l'art, peut-on être looké en 2008 en recyclant un Mahomet sans paraître irrévérencieux ?

Anonyme a dit…

Mon animal fétiche, outre le hérisson, était clairement le raton laveur. Le raton laveur c'est cool, c'est un peu comme un panda en petit et fin et avec une super queue annelée comme accessoire, en plus du look "lunettes de soleil" permanent. J'avais un magnifique t-shirt avec toute une famille de ratons laveurs, ainsi qu'un sac à dos raton laveur. Et puis les coiffures & maquillages raton laveur me semblent recommandables ; pour la casquette David Crocket ça me paraît plus complexe.

shiningrubis*** a dit…

Peltag réponse express :
Cher Tieri,
je vous invite à lire ou relire la recommandation de la Peltag du 25 janvier 2008 sur Look et ideologie qui devrait, je pense, répondre à votre question.

Merci !

shiningrubis*** a dit…

Peltag réponse express :
Cher Patco,
si la Peltag était à la solde des cabinets de tendances, elle dirait qu'on peut sans doute trouver une justification à la mode 'mignonne' par la combinaison de deux facteurs : d'une part, l'émergence du concept de développement durable et de prise de conscience écologique qui s'accompagne d'un mouvement de retour vers la nature ; d'autre part, le retour des années 90s symbolisé par la résurgence de l'image imprimée.
Mais la Peltag est indépendente et ne travaille que pour vous, les usagers de la mode. Ainsi, je dois vous dire qu'il n'est pas de justification à ce retour autre que la bonne idée de certains usagers avant-gardistes et téméraires voulant glorifier le chaton et la biche embrassant le faon.
En revanche, je peux vous dire que le mignon est réglementaire jusqu'au 24 septembre 2008 (inclus).

La Peltag espère avoir répondu à votre question.

Crame a dit…

Ne pas oublier le peuple de la mer et la liste hiérarchique correspondante : hibou de mer, husky de mer, cheval de mer, licorne de mer, biche de mer, cerf de mer, bébé tigre de mer, chat de mer, chien de mer, girafe de mer, vache de mer.

tieri a dit…

coco de mer...

golightly a dit…

M'expliquerez-vous les critères de classement des animaux du DO++ vers le DON'T ?

merci.

shiningrubis*** a dit…

Peltag réponse express :
Cher Golightly,
les critères sont la longueur moyenne des poils, le nombre d'occurences du nom de l'animal dans Google image et le nombre de petits par portée.

La Peltag espère avoir répondu à votre question.