samedi 14 juin 2008

Look et mariage

La question de cet usager parle d'elle-même :

Bonjour, la saison printemps-été est la période traditionnelle des mariages : que porter pendant ces cérémonies qui ne soit pas ringard sans être non plus trop branché, afin d'être l'invité idéal et ne pas compromettre l'harmonie de la fête? Peut-on éviter la veste de costume? Peut-on oser la tennis sans paraître trop casual pour l'occasion? Quid des chaussures vernies blanches ou noires? Doit-on prévoir plusieurs tenues, une pour la cérémonie à l'église, une pour le cocktail et une pour le dîner?

Le look de mariage est en effet un vrai problème.
D'abord parce que la perspective d'aller à un mariage n'est pas toujours réjouissante (pour toutes les raisons de pop psychologie bien connues : pourquoi pas moi ? J'ai 1 chance sur 5 de rencontrer ma future meuf/mec ici ; je serai la/le seul(e) célibataire). En plus parce que c'est souvent le synonyme d'une galère sans nom pour trouver la bonne tenue qu'on finira sans doute par payer très cher pour ne jamais la remettre. Cependant, oui, il existe une alternative à la robe Tara Jarmon à 400€ ou au costume cheap.

Commençons par faire redescendre la pression d'un cran en rappelant qu'un mariage, c'est juste un mariage. Si pour les mariés, c'est censés être un des plus beaux jours de leur vie, pour un usager de la mode invité, c'est juste une fête, par moment guindée (lors de la cérémonie), plus détendue (le cocktail) ou franchement trash (la queuleleu à 4h du mat, c'est une expérience trash, quel que soit le degré d'alcoolémie).
Donc, il ne sert à rien de passer des semaines à élaborer un look parfait façon bon chic bon genre n'y de dépenser un demi mois de salaire pour se vêtir.
On pourrait penser que tout dépend du type de mariage auquel on se rend : modasse au mariage de ses amis modasses, classique au mariage des ses cousins classiques. Tout est faux. Il ne faut pas craindre de rompre l'harmonie de la fête, celle-ci dépend d'éléments bien plus décisifs que les looks des invités.

Il ne faut pas non plus avoir peur de paraître trop casual avec des tennis si celles-ci vont bien avec le reste du look ; il ne faut pas se priver de porter des motifs funky si la silhouette obtenue au final ne ressemble pas à la panoplie intégrale du nu-raver de club ; il ne faut pas s'empêcher de porter des accessoires foufous par crainte de passer pour l'original de la famille. Un mariage, c'est déjà, pour les raisons citées plus haut, une source d'angoisse, il ne faut pas en plus se contraindre sur son look à tel point qu'on oublie de se faire plaisir avec ce que l'on porte.

Attention ! Cela ne signifie pas qu'on peut faire n'importe quoi. Les usagers de la mode ne doivent pas oublier que les flashs vont crépiter, que des milliers de photos plus mal cadrées les unes que les autres vont circuler sur l'Internet et qu'il faut donc rester vigilant. Le look doit être parfait dans son genre.

Donc, afin de remettre un peu de légèreté dans les looks de mariage, la Peltag a une recommandation très simple : le look à moins de 50€.

La règle est la suivante : en utilisant toutes les ressources déjà existantes de sa garde-robe (costume, sac, veste de smoking, chaussures), on va partir à la recherche de pièces pour compléter une silhouette à laquelle on aura préalablement pensé. Comme on a en général connaissance très en amont de la date du mariage, on peut utiliser toutes les sessions shopping non spécifiques à ce mariage pour faire du repérage. Cette règle implique également qu'un seul look sera prévu pour tous les moments du mariage (église, cocktail, dîner).


Exemple silhouette homme :
Un usager de la mode possède déjà un jean slim blanc qu'il voudrait mettre à cette occasion, et des chaussures vernies bleu marine assez classes. Mission : trouver dans une friperie une veste de type blazer assortie aux chaussures (30€) qu'on portera les manches légèrement retroussées. Investir dans un tee-shirt blanc à grand col V (15€) et accessoiriser le tout avec une ceinture funky vintage (5€). Éviter les rayures pour ne pas tomber dans un style marina à Saint-Tropez.


Exemple silhouette femme :
Une jeune femme vient de faire l'acquisition d'une magnifique pochette blanche qu'elle a très envie de mettre et qui va parfaitement avec ses escarpins vintage blancs ouverts à talon. Mission : trouver une robe (l'indispensable des mariages) en friperie dans des tons claires (jaune, pastel, vert d'eau), avec des motifs ou sans, pas trop courte et à la bonne taille (20€). Travailler la coiffure en mettant un accessoire chic dans les cheveux (large serre-tête, joli noeud en satin) pour éviter le chapeau Mamie au prix de Diane (10€). Dépenser les 30€ restant en accessoires, notamment bijoux (sans en faire trop mais en investissant un besoin dans un seul bracelet imposant et beau) et maquillage (le vernis qui va bien, le rouge à lèvres parfaitement assorti).

Que les usagers de la mode comprennent que cette stratégie du détail est la seule qui vaille ; même si elle implique une recherche intense qui peut être chronophage, et même s'il faut s'attendre au regard chargé d'incompréhension - voire d'agressivité - des autres invités (souvent des individus non sensibles de toute façon) qui se diront "Elle/Il aurait pu au moins s'acheter un truc neuf pour l'occasion". Le style est une qualité qui dépasse le prix des vêtements que l'on porte et qui vient de sa propre habilité à créer un look unique, qui conviendra aux circonstances cérémonieuses du jour, sans pour autant enfermer dans le carcan réducteur du tailleur pour tout le monde.

La Peltag reste évidemment disponible pour tous les usagers de la mode invités prochainement à un mariage qui voudraient faire valider leur look par l'agent local.

2 commentaires:

PatCo a dit…

Il me semble qu'un autre critère est de ne pas en faire trop. L'usager de la mode qui est invité à un mariage n'est pas censé voler la vedette aux mariés, ce ne serait pas très élégant. Si le bon goût est sûrement, comme le dit la PELTAG, plus large que de faire 'ton sur ton' (bourge chez les bourges, mod's chez les mod's etc.), il me semble qu'il faut rester sous contrôle, dans une fourchette de discrétion relative.

Exemple: pas plus tard qu'il y a huit jours, à un mariage chic et sympa, on ne voyait que le type avec une veste à méga rayures (par ailleurs don't) et un panama. Pas classe...

tieri a dit…

Pour le mariage très bon chic bon genre (dans la plus pure tradition familiale bordelaise) d'un de mes très bons amis, on pouvait admirer le festival de chapeaux tous plus DON'T les uns que les autres. Les femmes de moins de 75 ans ne peuvent pas se permettre le chapeau perroquet rouge et bleu Un look effectivement très vieille France n'est possible que si parfaitement accessoirisé et porté avec second degré.

Pour ma part, j'avais investi dans une belle chemise blanche très chic, porté sous mon smocking aux revers de soie moirée et orné d'un magnifique noeud papillon dans la même matière. Un look chic et peu remarqué, qui a au moins un avantage certain : quand on s'emmerde, on n'a aucun propblème pour aller fumer des clopes backstage avec les serveurs en tuxedo habillé comme soi et rigoler un peu avec eux.