mercredi 9 juillet 2008

Look et pilosité

Une fois n'est pas coutume, voici une question d'un usager liée à la tenue et l'hygiène corporelles, et plus précisément à la pilosité :

Chère, très chère PELTAG, j'aimerais connaître vos recommandations concernant la pilosité masculine, et plus particulièrement celle du visage. Barbe, moustache, bouc (...), nudité totale du visage ? Que faire ?

Tout d'abord, un avertissement : il est extrêmement difficile de se prononcer sur la pilosité du visage pour la simple et bonne raison que chaque visage est unique et que la moustache, par exemple, ira parfaitement à un jeune homme et rendra un autre très moche. La Peltag va donc se contenter ici de rappeler quelques DO et DON'T basiques de la pilosité sans particulièrement recommander les DO à certains usagers plutôt qu'à certains autres.

>> le bouc : DON'T
Sur la pointe du menton, en carré autour de la bouche, plus ou moins épais, le bouc est formellement interdit par la Peltag. Voir ici.

>> la moustache : DO/DON'T
Le terme de moustache recouvre des réalités très différentes. La moustache un peu épaisse, revenue à la mode, comme ici, est envisageable, de même que la moustache courte. On sera plus dubitatif devant la moustache à boucle par exemple. Consulter le Moustache Club pour de plus amples informations.

>> la barbe de trois/sept jours : DO
Facile mais efficace, la barbe de trois à sept jours est une forme de pilosité qui va à peu près à tout le monde et qui a, sur beaucoup de visages, la capacité de rendre charmant, voire beau.

>> la barbe longue : DON'T
Ça tient chaud et ça ne va qu'au père Noël. Peut éventuellement convenir pour un look savant fou anecdotique (mais attention, le temps qu'elle pousse, il faut rester enfermé chez soi, ce qui peut être problématique si on n'est pas en vacances ou travailleur à domicile).

>> le collier de barbe : DON'T
L'exemple parle de lui-même.

>> la barbe d'ado clairsemée : DON'T
A 15 ans, elle est souvent inévitable, mais à 30, elle peut devenir franchement gênante, même si l'infantilisation est une tactique souvent pratiquée par les hommes de cet âge (drague, relation de couple, rapport à la mère).

>> l'absence de poils
Autre option facile en apparence mais qui implique un rasage quotidien (qui peut être chronophage voir irritant) car rares sont les hommes à être naturellement glabres à ce niveau. Une peau parfaite ou au moins sans imperfection lourde est nécessaire.

Ce qui est certain, c'est que dans tous les cas, la pilosité du visage doit être soignée (barbe taillée régulièrement, propre) parce que pour le coup un côté crade/grunge à ce niveau n'est ni drôle, ni décalé, ni séduisant.

Quant à la pilosité du reste du corps, deux éléments sont à prendre en considération : l'intérêt relatif d'une épilation par rapport au confort gagné et au temps perdu et savoir si tant d'embarras en vaut la chandelle ; les attentes d'un(e) éventuel(le) partenaire sexuel(le) pour le ou laquelle la pilosité peut être au choix rédhibitoire ou très attractive, selon les endroits du corps où elle est située. Chaque visage est unique et chaque couple l'est aussi, ainsi que le mode de leurs interactions qui seul doit dicter la conduite à adopter en matière de poils.

Précisons pour conclure que pour les femmes, la pilosité du visage (qui existe) doit être combattue, sauf au niveau des sourcils qui, s'ils peuvent être épilés pour éviter l'effet Emmanuel Chain très peu séduisant, doivent rester le plus possible naturels et SURTOUT PAS rasés.

La Peltag espère que ces recommandations répondent à la question de cet usager de la mode.

3 commentaires:

Anonyme a dit…

Toujours aussi pathétique la PELTAG.

J'hurle de rire quand je lis " Barbe longue : don't '.
Devendra Banhart, ça vous dis rien ?
Baaaaah non, Crame il passe pas ça dans ses DJ set .

Heureusement que vous n'êtes que virtuels.

La bise sur la fesse gauche,

Bitsy.

shiningrubis*** a dit…

Peltag réponse express :
Ah oui, c'est vrai, Devendra Banhart, le mec pas sexy pour un sou, qui s'habille en hippie tout moche. Heureusement, en compensant avec sa musique, il a réussi a choper Nathalie Portman (un vrai DO, quant à elle).

Sérieusement, très cher usager, dont je refuse le baiser à cet endroit bien trop intime de ma personne, je comprends parfaitement qu'on puisse adorer Devendra (dont, je vous remercie, Crame et moi avons bien entendu parler, malgré tout ce que vous semblez penser), mais de là à le considérer comme une icône de look...En tout cas, il ne l'est pas aux yeux de la Peltag. Mais d'après ce que je comprends, vous vous en moquez : fort bien, alors peut-être devriez-vous aller prendre vos conseils look ailleurs. Merci.

tieri a dit…

J'aime quand la Pelta s'énerve. Elle est tellement plus.. strong et policère. Et c'est ça que j'aime.
Vive la Peltag et ses articles à débattre. Qu'on aime ou qu'on n'aime pas, ce blog a au moins le mérite de faire rire beaucoup d'entre nous !

Bisous sur l'épaule droite.