lundi 26 novembre 2007

Look et circonstances atténuantes

La prérogative première de la Peltag est de faire respecter les règles du look en toutes circonstances. Cependant, il en est certaines dans lesquelles il est parfois difficile de respecter ces règles, et il est important de rappeler les 3 exceptions principales afin de libérer les usagers de la mode du stress occasionné par la recherche du look parfait at any time.

Look et tenue de sport:
Quel que soit le sport que l'on pratique, il est un élément de la tenue de sport qui ne peut jamais être joli: la chaussure de sport. En effet, pour le running comme pour le basket, pour le foot comme pour la GRS, les chaussures de sport sont avant tout conçues pour être confortables et protéger notre pied. Et même si les stylistes des marques de sport vous diront qu'ils font des efforts considérables pour améliorer le design de ces chaussures, ce sont alors dans les lignes sportwear mais pour une utilisation non sportive que l'on retrouve les jolis modèles.
Ainsi, s'il est tout à fait facile et même recommandé de continuer à faire des efforts dans la constitution de la tenue de sport, la chaussure de sport moche est tolérée et les agents de la Peltag amenés à patrouiller dans les parcs, stades et autres terrains de sport, ont reçus pour consigne de ne considérer le look qu'au dessus de la cheville.
Il est à noter que les chaussures de danse (chaussons, chaussures à talons de tango) sont une exceptions à l'exception et doivent faire l'objet du même soin dans le choix que toutes les autres chaussures non sportives.

Look et tâches domestiques:
Lorsque l'on vaque à des occupations domestiques, comme passer l'aspirateur, ranger son tiroir à collants, faire les vitres ou faire de la pâtisserie, on a souvent la flemme de s'apprêter et on se laisse commettre des erreurs de looks que l'on sait patentées. Et même si une légère culpabilité peut poindre au moment où l'on saisit son vieux boot cut ou son tee shirt délavé et informe, la certitude qu'aucun agent de la Peltag ne viendra frapper à la porte rassure et apaise.
Il est donc important de rappeler, pour éviter toute culpabilité et surtout tout faux pas, que le laisser-aller (constitué par toute infraction au code vestimentaire de la Peltag) est toléré si et seulement si l'usager de la mode reste enfermé à l'intérieur et n'a de contacts que téléphoniques ou numériques avec le reste du monde. Dès lors qu'il faut mettre un pied dehors (pour faire ses courses au supermarché, aller à la Poste ou au pressing), celui-ci doit être bien chaussé et la tenue conforme aux règles de la Peltag.
Notez également que la tenue d'intérieur hors tâches domestiques n'est pas concernée, et que, même si l'on ne sort pas, squatter son canapé, regarder des DVD et consommer les pâtisseries précédemment préparées doit se faire dans une tenue réglementaire (une jolie robe pull toute douce et confortable, un sweat tout simple mais chaud et agréable).

Look et deux-roues:
En deux-roues (scooter, moto, vélo), et surtout quand la pluie, le froid et le vent frappent, il est important de bien se protéger. La Peltag avait déjà abordé cette question dans sa Question de look, Look et transports en commun, et rappelle donc que lorsque les conditions climatiques se détériorent, les usagers de la mode en deux-roues sont autorisés à porter vestes polaires bien chaudes mais moches, coupe-vent orange flashy pour se faire repérer, imperméable intégrale en plastique transparant pour se protéger de la pluie et de la neige.
Bien sûr, sitôt descendu du deux-roues, l'usager doit au plus vite retrouver sa tenue réglementaire et dispose de 5 minutes à compter du moment où il attache sa monture pour se changer. Le délai peut être portée à 8 minutes lorsque la température descend sous 0°C, le nombre de couches dont il faut se débarrasser devenant alors très important.

La Peltag reste à votre disposition pour toute question relative à ces exceptions.

7 commentaires:

Crame a dit…

Comme je ne fais aucune tache domestique chez moi, que je ne circule pas en deux roues et que je ne pratique aucun sport nécessitant le port de chaussures, je n'ai aucune excuse pour être mal looké. Arf.

A noter : exception supplémentaire : la natation et autres activités en piscine où le bonnet est obligatoire et rend tout être humain affreux. Les maillots de bain (une-pièce masculin et féminin) sont également presque toujours des abominations.

Crame a dit…

Et j'ai une question pour la Peltag.
Elle porte sur la lumière.
Par exemple, la pénombre striée de flashes de stroboscope ne mettra pas en valeur un pantalon de tweed gris. La lumière des wagons du métro peut transformer toute personne vaniteuse en cadavre dans le reflet des vitres si son maquillage est inappoprié. J'imagine que le soleil éclatant à son zénith n'est pas non plus toujours la panacée. Bref, comment faire de la lumière, qu'elle soit naturelle ou artificielle, le meilleur allié de son look ?

shiningrubis*** a dit…

Peltag réponse express:
Cher Crame,
vous avez raison de mentionner les activités de piscine. L'absence de chaussure allant, selon moi, dans le même sens que la présence de chaussures de sport moches (sauf à la plage ou au bord d'une piscine en forme d'étoile). Cela dit, en ce qui concerne les maillots, même s'il est vrai que l'immense majorité est moche, il en existe quand même de très supportables (le maillot pour homme dans une version simple noire est tout à fait convenable) voire de très jolis (à rechercher dans les modèles féminins la plupart du temps).

Quant à la question sur la lumière, épineuse question s'il en est, elle fera l'objet d'une Question de Look dans les jours à venir.

La Peltag espère avoir répondu à votre question.

Fanny a dit…

En ce qui concerne les deux roues il y a un site joliment fait qui peut apporter plus de détails à tout ça : http://cycleliciousness.blogspot.com/

Enjoy !

www.playlikeagirl.fr

flavorflo a dit…

je tiens à remercier la peltage pour ses recommandations "look et deux roues".
je voudrais cependant attirer votre attention sur le point suivant.
Pour reprendre son scooter, il faut évidemment de nouveau s'équiper de parkas atroces et laines polaires honteuses. Mais s'arnacher ainsi par -12° à 99% d'humidité par un vent de 120km/h frise l'impossible. La Peltage tolère-t-elle que l'usager de mode et de deux roues s'équipe dans un environnement protégé (restaurant, appartement, discothèque..etc) avant de rejoindre son scooter ?
Conséquence directe : l'usager de scooter devra parcourir, à pied et atrocement loooké, la distance le séparant de son scooter et ainsi courir le risque de se faire verbaliser par un agent de la Peltag.
Pour mémoire, cette distance est rarement inférieure à 8mn.

Faune a dit…

J'ai été reçu il a peu chez une amie, qui m'a accueilli vêtue d'une tres jolie robe-pull, certes, mais chaussée d'un modèle de pantoufles copié de la célèbre marque Isotoner. Je ne sais qu'en penser. Faut il recevoir ses amis en chaussures ? Demander à tout le monde de se déchausser pour éviter les fossés de style entre les invités ? Proposer des patins ? Quel tourment !

shiningrubis*** a dit…

Peltag réponse express:
Chère Flo,
en effet, la Peltag tolère que les 5 (ou 8, selon la température) minutes nécessaires à retrouver un look convenable soient utilisées à l'extérieur à côté du scooter, en chemin vers le lieu où l'usager se rend, ou dans un environnement protégé tel que vous le décrivez. Si vous lisez bien l'avis de la Peltag, vous vous rendrez compte que seule la durée de recouvrement du look est mentionnée, non le lieu. Ainsi, vous pouvez aller tranquille, la Peltag ne vous sanctionnera pas injustement.

La Peltag espère avoir répondu à votre question.