mardi 4 décembre 2007

Look et chaussons

Suite à la publication de l'avis de la Peltag sur les circonstances atténuantes de look, un usager s'interroge sur un problème récurrent: J'ai été reçu il a peu chez une amie, qui m'a accueilli vêtue d'une très jolie robe-pull, certes, mais chaussée d'un modèle de pantoufles copié de la célèbre marque Isotoner. Je ne sais qu'en penser. Faut il recevoir ses amis en chaussures ? Demander à tout le monde de se déchausser pour éviter les fossés de style entre les invités ? Proposer des patins ? Quel tourment !

En effet, la chaussure d'intérieur est une vraie gageure en terme de look. Lorsque l'on reçoit dans un cadre informel, comme un dimanche soir DVD-pâtes aux légumes, il n'est pas nécessaire d'être chaussé comme lorsque l'on sort; à l'inverse, lorsque l'on reçoit dans le cadre d'une fête ou d'un dîner attablé, il est préférable d'être chaussé correctement, tout comme si l'on se rendait chez quelqu'un d'autre.
Ainsi, votre amie pouvait légitimement ne pas porter une paire de chaussures incroyables, comme elle doit en avoir beaucoup.

Cela dit, on ne peut demander à ses invités de se déchausser (inconfort lié à l'éventualité d'un trou dans la chaussette ou d'une odeur désagréable dû au port de chaussures en plastique). Lors d'une soirée décontractée, les invités peuvent donc rester chaussés, ou s'ils sont sûrs d'eux se mettre en chaussette. Les patins sont évidemment exclus.

La question reste entière quand au type de chaussure d'intérieure, plus communément appelée chausson, que l'hôte a le droit de porter. Le chausson dont parle notre usager de la mode peut certes à première vue paraître démodé. Cependant, il s'agit d'une simple paire de slippers très simples, sans fioritures et très confortables, d'un touche très 80's, comme le rappelle la publicité d'alors dont les enjeux restent cruellement d'actualité. Ce type de chausson n'est donc pas prohibé par la Peltag. De même que les babouches, les jolies chaussettes à semelle renforcées, les chaussons ballerines ou les chaussons en tricot. En revanche, la charentaise, les chaussons en forme d'animaux, les claquettes en caoutchouc et les chaussures d'intérieur en loden ou les mules en satin à pompons sont interdites.

La Peltag espère avoir répondu à votre question.

12 commentaires:

Comité a dit…

Que penser des petites rythmiques de danse ou de gymnastique, noires ou blanches ?

43, rue de Lancry a dit…

J'adorerais porter des demis pointes, un vrai truc de danseuse qu'on lace aux chevilles.
Par contre, puis-je m'accorder ce genre de folie chaussant du 45, parfois 44 en me coupant le derme en même temps que les ongles?

Crame a dit…

Sur l'éventualité des chaussettes trouées : un usager de la mode est aussi un usager du sexe, tous ses vêtements, y compris les sous-vêtements, ont vocation à être vus au cours de la journée ou de la soirée. Chaussettes trouées interdites.

Bourgeoisie a dit…

Je suis fort content d'apprendre que je suis un usager du sexe. Merci d'en informer mes partenairs éventuels : agrégés de grammaire, arboriculteurs bio, lexicologues, Moscovites...

shiningrubis*** a dit…

Peltag réponse express:
Cher Comité,
Votre question n'est pas évidente. D'emblée j'aurais envie d'interdire ces petites ryhtmiques dont vous parlez car elles me paraissent convenir plus à la pratique de la GRS qu'à celle de la détente en salon, sachant qu'elles sont souvent inconfortables avec des chaussettes (car trop serrées) et qu'elles font un pied très petit voire rabougri (surtout en 41), ce qui n'est pas très joli en soi. Cependant, consicente que ces arguments restent discutables, ces chaussons sont tolérées par la Peltag mais ne feront pas l'objet d'une recommandation officielle.

Cher 43 rue de lancry,
je comprends ce qui vous pousse à vouloir porter ces demi-pointes, mais je me dois de vous rappeler qu'il est quasi impossible de marcher correctement avec des demi-pointes et que même à l'intérieur, le satin qui les recouvre s'abîmerait très vite utilisé quotidiennement sur le carrelage de votre cuisine.
Enfin, je crains qu'il vous soit de toute façon très difficile d'en trouver à votre pointure, sachant que si vous y parveniez, la douleur que vous risquez d'éprouver en les portant ne justifierait plus du tout qu'on appelle ces ballerines des chaussons.

La Peltag espère avoir répondu à vos questions.

tieri a dit…

j'en connais qui vénère l'espadrille ! A quand une régulation sur ce modèle ?

tieri a dit…

j'en connais qui vénèrent l'espadrille ! A quand une régulation sur ce modèle ?

NB : 2ème post identique sur le fond, mais conforme à la grammaire française. Point rigoureusement vérifié et sanctionné par la peltag.

shiningrubis*** a dit…

Peltag réponse express:
Cher Tieri,
l'espadrille est une chaussure recommandée par la Peltag mais en tant que chaussure d'été d'extérieure et non de chausson. Vous devrez donc dire aux vénérateurs de l'espadrille d'attendre quelques mois avant de les sortir du placard.

La Peltag espère avoir répondu à votre question.

Crame a dit…

L'ESPADRILLE RECOMMANDEE EN TANT QUE CHAUSSURE D'ETE EXTERIEURE !! AH VRAIMENT ON AURA TOUT VU !!

(sort de scène en claquant la porte)

PatCo a dit…

j'adore l'idée que des gens s'écharpent sur ce qui se fait, ou pas, en matière de chaussons.

tieri a dit…

J'oubliais un chausson fondamental : la chaussette en laine avec semelle en simili-cuir (ou en sky). A t-on le droit de les porter ?

shiningrubis*** a dit…

Peltag réponse express:
Cher Tieri,
oui c'est autorisé et c'est ce que j'entendais par "chaussettes à semelle renforcée". Mais encore faut-il que la chaussette soit jolie (se reporter aux articles du 11 octobre et du 19 octobre sur les différents modes de recouvrement des jambes pour plus de détails).

La Peltag espère avoir répondu à votre question.