dimanche 25 novembre 2007

L'organigramme de la Peltag

A plusieurs reprises, des usagers de la mode ont interrogé des agents de la Peltag afin de connaître mieux le fonctionnement de cette institution.

Après plusieurs années de bons et loyaux services, il semble en effet utile de rappeler le mode de fonctionnement de la Peltag : les usagers ne connaissant pas les origines de la création de la Peltag sont dans un premier temps invités à relire l'article écrit à cette occasion par Catherine Ferroyer-Blanchard dans Wendy Magazine (dans les archives, magazine # 3, Des looks bien policés) et qui explique ce qui a poussé à la création d'une telle institution.

L'organigramme de la Peltag est donc le suivant (cliquez sur l'image pour l'agrandir):



Le coeur du pouvoir de la Peltag est donc concentré dans le Comité de Direction Générale (exécutif), qui s'appuie sur les recommandations faites par le Grand Conseil Consultatif de la Peltag (législatif) afin d'édicter ses avis et de mettre régulièrement à jour le code vestimentaire, que les agents de la Peltag (judiciaire) sont chargés de faire respecter.
Il est important de noter que le Grand Conseil Consultatif de la Peltag s'appuie lui-même sur les comités ad hoc d'initiative citoyenne qui traitent de thèmes variés (citons par exemple les comités Sustentation et gastronomie ou Avatars et motifs). Si vous-mêmes, usagers, souhaitez créer un tel comité, sachez que pour que ses travaux soient légitimes, son existence doit être validée par le Comité de Direction Générale sur proposition du Grand Conseil Consultatif. Pour toute création de comité, adressez votre demande à l'agent de la Peltag le plus proche qui transmettra.

Les décisions du Comité de Direction Générale (qu'elles soient de sanction ou de recommandation) sont donc directement inspirées par les usagers de la mode, aussi bien à travers les comités eux-mêmes que les divers rapports témoignant de ce qui se passe dans la rue fournis par les agents, les consultants extérieurs et les services externalisés indépendants (qui tiennent par ailleurs un rôle de prospective déterminant). Il est donc essentiel de bien se rendre compte que si la structure de la Peltag peut paraître autoritaire à première vue (rôle purement consultatif du Grand Conseil, concentration du pouvoir exécutif et législatif réel dans le Comité de Direction Générale, absence d'élection pour en nommer les membres qui sont les créateurs historiques de la Peltag), la base, c'est-à-dire les usagers de la mode restent la source d'inspiration première de toutes les actions de la Peltag .

La Peltag rappelle ainsi que c'est donc notamment à travers les questions de look posées par les usagers que son travail peut s'accomplir dans de bonnes conditions. La Peltag a donc hâte d'en recevoir par dizaines.

Mais la Peltag vous fait confiance.

1 commentaire:

Patco a dit…

chère PELTAG,

merci de ces éclairages. Il peut être également utile de mentionner que les usagers de la mode viennent de réclamer une attention accrue de la PELTAG sur les tendances langagières:
http://www.freedonia.fr/blogWP/?p=4

Par ailleurs, le B3 (bureau benelux de la branchitude / benelux bureau voor blits) compte développer son offre d'informations télématiques et ses activités de flicage du look dans les plats pays, ceci afin de rester à l'avant-garde de l'information des usagers de la tendance, et d'obtenir des verres gratuits dans les nightclubs.

Enfin, rien à voir mais important, une question: «le Figaro» (cahier «aujourd'hui» du 14 novembre) explique que, décidément, les badges sont tendance. Badges en tissu, badges à motif fleur, etc. Est-ce qu'un truc peut rester tendance quand il est dans «le Figaro»?