mardi 6 novembre 2007

Look, pulls et tricot

L'hiver n'a pas officiellement commencé et pourtant les très froides températures sont déjà bien là. Notre look doit s'adapter pour respecter à la fois le sacro-saint principe de la saisonnalité du look et maintenir une chaleur corporelle suffisante pour rester en vie. A cet effet, il est une pièce de la garde-robe hivernale bien commode, le pull.

Un usager de la mode questionnait récemment la Peltag à ce propos : 'La Peltag a-t-elle une jurisprudence favorable aux gros pulls en laine (voir aux pulls taille XXXXXL)? Et si non compte- t-elle la revoir, à la vue des derniers défilés de prêt à porter homme pour la saison Automne-Hiver 2007-2008?'

Voici donc quelques recommandations de la Peltag pour bien choisir ses pulls :

* la matière: la matière privilégiée est évidemment la laine. Mais bien consciente des contraintes imposées par cette matière (pure, elle gratte; elle ne passe que difficilement en machine; de bonne qualité, elle est assez onéreuse...), la Peltag autorise également le cashmere, l'angora et les mélanges mi-synthétique mi-matières naturelles (laine, coton, cashmere).

* la forme / la taille : pour répondre à la question ci-dessus, oui, les pulls sont des pièces qui se prêtent très bien à l'oversize. Le principe de la robe-pull, hautement recommandée, est par exemple une extrapollation au maximum du pull oversize. A contrario, il est totalement exclu qu'un pull soit juste voire un peu petit. S'il peut sans difficulté être étriqué et près du corps, il ne peut pas se permettre d'être trop court (notamment au niveau des manches, sauf si elles sont délibérement 3/4) ou de boudiner la silhouette en laissant apparaître par exemple les plis du vêtement porté dessous.

* la couleur / le motif : le pull est une pièce qui supporte très bien l'originalité, voire la fantaisie. Les motifs Disney recommandés sur des chaussettes se prêtent aussi fort bien au jeu de l'illustration de pull. Les marchands de laine proposent par ailleurs aujourd'hui une grande variété de coloris, et même des fluos. On trouve enfin des pulls vintage à paillettes et sequins complètement incroyables qui créent un look à eux seuls.

C'est d'ailleurs pourquoi la recommandation ultime de la Peltag est d'inciter les usagers de la mode à se mettre au tricot afin de créer eux-mêmes des pulls incroyables. Si tous les usagers de la mode ne se sentent pas capable de tricoter un pull à motifs pieds-de-poule, ils pourront facilement, en utilisant un patron de base, laisser libre cours à leur imagination en choisissant des couleurs folles ou en créant des motifs improbables. Le pull ainsi créé sera d'autant plus remarqué que le motif ou la couleur seront décalés et qu'on comprendra immédiatement qu'il ne peut avoir été acheté dans le commerce.
De plus, le tricot est une activité saine, un travail manuel précis qui permet de penser à autre chose tout en créant un objet dont on sera fière une fois terminé, malgré les quelques ratés inévitables du début.

Et si l'idée de tricoter vous paraît insupportable, une grand-mère qui s'ennuie (la vôtre ou une autre d'ailleurs) sera sans doute ravie de le faire pour vous!

4 commentaires:

flo a dit…

la peltag compte-elle organiser des cours de tricot avant la fin de l'hiver ou le début du printemps ?

Crame a dit…

J'ai hâte de voir fleurir les pulls en laine tricotés main oversize à messages !

shiningrubis*** a dit…

Peltag réponse express:
Chère Flo,
la Peltag envisage en effet d'organiser des sessions collectives de tricotage. Dès que les modalités en seront fixées, vous serez prévenue.
La Peltag espère avoir répondu à votre question.

Elise a dit…

Information d'une observatrice du Comportement Vestimentaire de Manu (CVM) : le pull qui a suscité cette interrogtion a été maintes fois commenté et, reconnu comme sublime, admiré comme de bien entendu. Nul doute que la Peltag se pâmera à sa vue.